À la rencontre de Dominique Cordier, Accompagnatrice en santé à l'Espace de Rencontres & d'Information

Dominique Cordier

Dominique Cordier, Accompagnatrice en santé à L' Espace de Rencontre et d'Informations (ERI) du Centre Léon Bérard aide les patients et leurs proches dans leur recherche d’informations et de documents sur la maladie et les accompagne avec beaucoup de bienveillance et d’empathie.

1- Comment êtes-vous arrivée à l’ERI et quel est votre parcours ?

Je travaille au CLB depuis juin 1988. Je suis arrivée à l’ERI du fait d’une impossibilité à poursuivre un métier pour lequel j’étais entrée au CLB ( qui était celui de secrétaire médicale ) que j’ai exercé après l’obtention de mon BAC F8 à l’époque. J'ai donc intégré l'ERI en 2008 et depuis... je n'ai jamais quitté cet espace qui me plaît tant et dans lequel je me retrouve !

2- Qu’est-ce qui vous plaît aujourd’hui dans votre métier ? Pourquoi avoir choisi l'accompagnement ?

Lorsque l'espace ERI a été créé au Centre Léon Bérard, je me suis dit que le poste était fait pour moi ! Être à l’écoute des patients m'anime et me passionne. Mais l’évolution du poste de secrétaire médicale ne me permettait plus d’être aussi proche et disponible avec les patients & proches que je ne l'aurais souhaité.

Je suis très altruiste et j’aime les gens. J'ai donc voulu consacrer tout mon temps à l'évolution de l'ERI, et aujourd'hui j'en suis très fière !

3- Que veut dire “ERI” et quelle est votre relation avec les patients/proches ? 

ERI est l'acronyme d'Espace de Rencontres & d’Information.

Je suis là pour écouter, renseigner et orienter les personnes qui viennent à l’ERI. Vous trouverez dans cet espace, de la documentation concernant les différents traitements et prises en charge liés à la maladie au CLB.

Mon rôle d'accompagnatrice en santé est aussi de conseiller, d'aider et de soutenir les patients & proches face à la maladie. Les soins de support et l'ERI fonctionnent souvent ensemble : en fonction des besoins du patient, je les oriente vers le professionnel adapté. Je n'ai pas forcément de réponses à tout, mais mon rôle est aussi de chercher et de tout faire pour trouver des solutions afin de répondre au plus près du besoin du patient/proche.

Par exemple, je réceptionne des perruques pour les patientes qui n'ont pas les moyens de s'en offrir une ou qui n'ont pas l'énergie pour entamer les démarches. Je les récupère généralement auprès d'ancien(ne)s patient(e)s. Ce n'est qu'un exemple mais je collabore beaucoup avec les patients et organismes qui m'aident dans ma mission.

Il y a une grande solidarité entre les patients : beaucoup veulent aider les autres. Cette cohésion et cette entraide m'a toujours émue.

"L'ERI est un lieu d'écoute permettant au patient ou à son proche de s'exprimer librement, de se poser et de profiter d'un moment hors du temps médical"

4- Vous avez également un rôle important auprès des associations : pouvez-vous nous en dire plus ?

Les associations détiennent aujourd'hui une place importante dans l'accompagnement de nos patients et proches puisqu'elles proposent des activités et des soins de support que l'on va pouvoir mettre à disposition des personnes qui suivent un traitement au CLB.

En effet, tous n’habitent pas près du Centre Léon Bérard et n'ont donc pas la possibilité de bénéficier de ces soins. Je rencontre donc très régulièrement ces associations au CLB, plusieurs fois par mois/semaines, afin d'échanger avec elles sur les possibilités qui s'offrent à nos patients/proches et aux évolutions de nos pratiques.

Le bouche à oreille est également très présent : ce sont parfois les patients qui me parlent d’associations près de chez eux... Enfin, les réseaux sociaux sont aussi une mine d’informations qu'il ne faut pas négliger !

5- Comment le COVID a-t-il modifié votre métier ? Comment vous êtes-vous adaptée ? 

 

Durant le 1er confinement de mars 2020, l’ERI a fermé ses portes. Le télétravail a rapidement été mis en place et j’avais accès à mes mails et à ma ligne téléphonique.

Je suis donc restée en contact via les mails avec les patients que je connaissais et qui avaient souhaité être tenus informés des manifestations mises en place par le CLB et par les associations.

De nombreuses associations se sont vite adaptées à cette situation inédite proposant des ateliers en zoom, mon rôle était d’informer les patients sur ce qu’il existait pour éviter un isolement encore plus important. Il n’a pas été rare de répondre au téléphone un samedi à une personne à qui l’on venait d’annoncer le début de la chimiothérapie. 

Actuellement, les ateliers en zoom sont maintenus mais nous commençons à revenir au présentiel ce qui est très demandé par les patientes qui ont besoin de se retrouver.

Une page "On s'aide, on s'informe avec le Centre Léon Bérard" a d'ailleurs été créée sur le réseau social Facebook. 

ERI

  • Hôpital

    Qu'est-ce que l'ERI ?

    Dans cette vidéo, Dominique Cordier, Accompagnatrice en santé au CLB, nous explique plus en détails les objectifs de l'ERI, l'Espace de Rencontres & d'Information du CLB.