Accompagner en équipe l’arrêt du tabac dès le début du traitement contre le cancer

image

Le Centre Léon Bérard est signataire de la Charte « Hôpital sans tabac » et développe une stratégie globale contre le tabac, s’adressant à la fois à ses patients, ses salariés mais également au grand public. Pour prendre en charge l’addiction au tabac dès le début du traitement du cancer, un circuit rapide de tabacologie (CRT) a été créé en 2020. Après 2 ans, un premier bilan est présenté.

Acteur majeur de la cancérologie, le Centre Léon Bérard (CLB), dès les années 90 et sous l’impulsion du Pr Thierry Philip, alors directeur général, signait la charte "Hôpital sans Tabac". Cet engagement a été réaffirmé fortement en 2017 par le Pr Jean-Yves Blay, directeur général du CLB, faisant de la prévention du tabagisme l’un de ses objectifs prioritaires. 

Dr Dominique Triviaux, tabacologue au Centre Léon Bérard

"Contrairement à une idée répandue, l’annonce de la maladie s’avère être un moment propice pour engager les patients dans une démarche d’arrêt du tabac."

triviaux

L’abstinence temporaire avant chirurgie, une porte d’entrée vers le sevrage

De novembre 2020 à janvier 2022, un « Circuit Rapide de Tabacologie » (CRT) a été déployé au Centre Léon Bérard en chirurgie thoracique et gynécologique avec l’appui des chirurgiens et des pneumologues de l’établissement. Ces derniers abordent la question du tabac dès la consultation d’entrée dans le parcours de soin, proposent une « abstinence temporaire » en vue de la chirurgie, initient la prescription de substituts nicotiniques (TNS) et créent une alerte auprès du secrétariat de tabacologie. Dans les 24 heures qui suivent, deux téléconsultations (J1 et J8) sont organisées avec un médecin tabacologue du Centre, qui assure le suivi du patient jusqu’à la chirurgie et au-delà s’il le souhaite.

Parmi les 96 patients inclus : 

  • 4 patients sur 5 ont accepté le CRT 
  • 6 sur 10 avaient arrêté de fumer avant la chirurgie avec une période d’arrêt médiane de 2 semaines avant l’acte opératoire. 
  • 7 sur 10 ont poursuivi leur démarche d’arrêt du tabac après la chirurgie. 
  • A 4 mois, près de la moitié des participants étaient encore en arrêt.

(Communication orale : Congrès de la Société Francophone de Tabacologie – Dijon – Nov 2022- D. Triviaux et al. )

  • Chiffres clés
    • 11

      formations en tabacologie destinées aux professionnels du CLB ont été proposées

    • 125

      salariés ont participé

    • 1 570

      consultations en tabacologie ont eu lieu

  • Arrêter de fumer : un traitement du cancer

    On sait aujourd’hui qu’arrêter de fumer avant de débuter les traitements :
    • Améliore le pronostic global de la maladie
    • Réduit les risques de seconds cancers primitifs
    • Diminue les risques liés à la chirurgie et facilite la cicatrisation
    • Améliore la tolérance des traitements

    En savoir plus sur le site internet de l'Inca

Et après ?

L’objectif du Centre Léon Bérard est d’ouvrir ce circuit rapide de tabacologie à davantage de patients. Par ailleurs, l’Equipe pluridisciplinaire de Liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) rencontre les patients présentant une addiction pendant leur hospitalisation afin de les écouter et les orienter vers des structures adaptées.  

En parallèle, dans le cadre de la bourse reçue par la Fondation Gattefossé, une étude observationnelle va débuter au Centre Léon Bérard pour évaluer l’intérêt de l’aromathérapie (par olfaction) dans l’aide au sevrage tabagique et /ou du cannabis chez les patients atteints d’un cancer bronchique.

  • tabac

    Le Centre Léon Bérard est un hôpital sans tabac

    Outre une consultation accessible à tous nos patients qui souhaiteraient s'engager dans une démarche d'arrêt du tabac, l'ensemble des soignants, médecins, chercheurs et administratifs prend conscience des méfaits du tabac à l'hôpital, y compris du tabagisme passif.

    Découvrir notre engagement