Journée mondiale du lymphome : aider les patients dans leur parcours de soins

journee mondiale lymphome

A l'occasion de la journée mondiale du Lymphome le 15 septembre, le CLB souhaite mettre l’accent sur le quotidien et la prise en charge des patients et de leurs proches dans le cadre de leur traitement. Depuis mars 2016, le Centre Léon Bérard propose un programme AMA ayant pour but de dépister les effets indésirables liés au traitement et d’amener une réponse rapide au patient.

Les lymphomes font partie des cancers du sang, comme les leucémies par exemple et touche spécifiquement le système lymphatique.

75% des patients diagnostiqués avec un lymphome ne se sont pas rendus compte qu'il s'agissait d'une forme de cancer. C'est pourquoi il est nécessaire de se mobiliser pour continuer à sensibiliser le plus grand nombre à la maladie. Le lymphome ne peut pas être détecté et ses symptômes ne sont pas clairs, ce qui rend le diagnostic difficile. La raison est complexe, mais certains facteurs environnementaux (ou la génétique) peuvent favoriser son développement.

Quels sont les symptômes d'un lymphome ?

Qu'il s'agisse d'un lymphome hodgkinien ou d'un lymphome non hodgkinien, les symptômes d'un lymphome sont le plus souvent l'augmentation persistante d'un ou de plusieurs ganglions lymphatiques. Ils sont à la fois présents dans le cou (on peut les ressentir lors d'une angine par exemple), mais également aux aisselles, à l'aine  mais aussi dans des parties du corps où ils ne sont pas palpables ou visibles.

Le lymphome est donc un cancer difficile à diagnostiquer ou ayant souvent des retards de diagnostics

 

Qu'est ce que le programme AMA (assistance médicale ambulatoire) pour les lymphomes ?

Ce programme mis en place par les équipes du Centre Léon Bérard a pour but de dépister les effets indésirables liés au traitement et d’amener une réponse rapide au patient.

 

Comment s’organise le programme AMA ?

  1. Le médecin référent rencontre le patient au moment du diagnostic (explication de la maladie et du traitement), puis l'infirmière AMA prend le relais et propose un plan de soins et explique le suivi pendant la phase d'activité. 
  2. L'infirmière prend contact avec le patient par téléphone une à deux fois par semaine permettant ainsi de prévenir les complications causées par la chimiothérapie, d'éviter une ré-hospitalisation et de ne pas réduire l'intensité de la dose du traitement. C’est grâce au DCSEI (service qui coordonne les soins externes et l'interface), que les soins à domicile peuvent être aujourd’hui réalisés.
  3. La coordination des traitements est effectuée directement au CLB et la prise en charge à domicile des patients, par des professionnels de santé libéraux.
  4. Au-delà de ces rendez-vous et en cas de problème, l’infirmière AMA reste disponible afin de répondre à toutes les questions du patient et de ses proches et suit le bon déroulement des traitements à domicile
Programme AMA

Voici les coordonnées des 2 infirmières référentes du programme AMA du Centre Léon Bérard :

  • Elodie VIGNAUD au 04 69 85 62 52 / elodie.vignaud@lyon.unicancer.fr
  • Caroline TZIKUNIB au 04 69 85 61 09 / caroline.tzikunib@lyon.unicancer.fr

Enfin, le Centre Léon Bérard collabore depuis plusieurs années avec certaines associations de patients qui interviennent lors de permanences régulières, lors de rencontres individuelles en chambre ou lors d’évènements ponctuels comme Septembre en Or. L’association France Lymphome Espoir, association ayant pour but d'informer, de soutenir et de lutter contre le lymphome, créée le 16 février 2006, en fait partie.

Elle propose pour cette édition 2020, 2 webinaires le mardi 15 septembre prochain, sur des thématiques différentes :

1- Lymphomes : prise en charge / Mon système immunitaire + 2- Nouveaux modèles de traitement et suivi / La recherche - Lymphome, impact COVID-19

  • Diagnostic - Cancers hématologiques

    En savoir plus
  • Les lymphomes, ces cancers du système lymphatique
    • 80% des lymphomes

      sont des lymphomes non hodgkinien

    • et 20% des lymphomes

      sont des lymphomes hodgkiniens