CANCEPT : un réseau national de recherche en prévention des cancers coordonné par le Centre Léon Bérard

foule

Lauréat d’un appel à projets de l’Institut national du cancer, CANCEPT est un réseau national de recherche en prévention primaire des cancers (actions mise en œuvre avant l'apparition de la maladie). Coordonné par le Pr Béatrice Fervers, responsable du département Prévention Cancer Environnement du Centre Léon Bérard, ce réseau regroupe 7 partenaires nationaux et internationaux, tous leaders dans leur domaine d’expertise. 

En France, nos modes de vie et nos comportements sont responsables de 40% des nouveaux cancers. Agir sur ces comportements (fumer, boire de l’alcool, manger déséquilibré, être en surpoids, ne pas faire d’exercice) pourrait donc réduire significativement les risques et éviter certains cancers. Cependant, malgré ces publications récentes, il existe un écart important entre nos connaissances sur les causes des cancers et les moyens de les prévenir. Les stratégies de prévention actuelles ne sont pas aussi efficaces qu’elles pourraient l’être. En effet, il est urgent d’accélérer le transfert des connaissances en stratégies de prévention primaire du cancer, en les intégrant aussi bien dans des actions destinées à la population générale que dans les approches proposées aux personnes à risque de développer un cancer.

CANCEPT : un réseau pour promouvoir et renforcer la prévention des cancers

Le réseau CANCEPT, a pour vocation de devenir un incubateur de l’innovation et de la recherche en prévention primaire des cancers. CANCEPT développera des approches nouvelles pour accélérer l’intégration des connaissances dans les actions de prévention primaire des cancers. Pour cela, le réseau réunira une expertise unique et interdisciplinaires de chercheurs, professionnels de santé et citoyens afin de transformer la manière dont nous produisons et traduisons les connaissances en stratégies de prévention du cancer efficaces et durables.

Le réseau CANCEPT répondra plus particulièrement à cinq enjeux clés de la prévention primaire des cancers : 

  • La part croissante des cancers attribuables à l’alimentation, l’obésité, au manque d’activité physique et à l’environnement
  • L’étroite interconnexion entre notre environnement et nos modes de vie 
  • Les inégalités sociales et les inégalités de littératie en santé
  • La fragmentation entre les approches de prévention destinée à l’ensemble de la population et celles visant à identifier et prendre en charge les individus à risque de cancer
  • Le transfert des résultats de la recherche pour les politiques publiques et la population générale
illustration

Pour réussir, le réseau CANCEPT va :

  • renforcer les liens entre les interventions de prévention ciblant la population générale et celles ciblant des personnes à risque de développer un cancer,
  • impliquer toutes les parties prenantes pour co-construire des interventions de prévention adaptées, 
  • approfondir la compréhension de l'interaction complexe entre l’alimentation, l’activité physique et l’environnement pour créer des actions de prévention qui participent à lutter contre les inégalités sociales face aux risques de cancer,
  • prendre en compte les inégalités de littéracie en santé, un moyen pour diminuer les inégalités face au risque de cancer. 
     

Une approche participative et transdisciplinaire

Les approches participatives entre les écosystèmes sont au cœur du projet CANCEPT. Des représentants de la population générale (citoyens ou patients issus d’associations représentatives) seront intégrés à CANCEPT et participeront aux instances du réseau. Ils intégreront des groupes de réflexion et travailleront avec les professionnels de santé publique à la mise en œuvre des différents projets. L’ambition du réseau CANCEPT est d’assurer le lien entre les disciplines et de pouvoir rapidement structurer et coordonner l’échange entre les acteurs de la recherche et les acteurs de terrain.

Un réseau de 7 partenaires leaders dans leur domaine

Deux Centres de Lutte Contre le Cancer (Centre Léon Bérard, Lyon et Gustave Roussy, Villejuif), le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer, Lyon), l’Equipe Radiations : Défense, Santé Environnement (U1296 INSERM), le Centre d'Epidémiologie et de Recherche en santé des POPulations (CERPOP UMR 1295)), l’EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Rennes), l’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN, UMR1153 Inserm), l’IREPS Auvergne Rhône-Alpes avec leur dispositif EMERGENCE (pour la prévention et la promotion de la santé en Auvergne Rhône-Alpes) structurent le réseau CANCEPT. Les partenaires également leaders dans leur communauté respective (réseau UNICANCER, Cancer Prevention Europe, REFLis, Seintinelles, NACre, FNES, le cancéropôle CLARA…), permettront d’élargir encore plus les collaborations et échanges pour renforcer la force de CANCEPT, tant au niveau national qu’international.

  • illustration sport

    Département Prévention, Cancer et Envrionnement

    Au Centre Léon Bérard, une Unité est entièrement dédiée à l'information du public concernant l'impact de l'environnement sur les risques de cancer. Expositions environnementales, professionnelles mais aussi nutrition et activité physique : autant de sujets d'informations essentiels pour prévenir les cancers et les risques de récidives.

    Découvrir ce département du CLB