Défi citoyen : les jeunes agissent pour leur santé

defi citoyen santé

Les jeunes de 16 à 25 ans de la région Auvergne-Rhône-Alpes sont invités à participer au Défi Citoyen jusqu'au 30 avril, qui vise à recueillir leurs propositions pour améliorer concrètement leur bien-être et leur santé et construire la politique de santé de demain !

Faire avancer la santé de demain pour tous les jeunes ?

Un beau projet mené par un large collectif d'associations et d'institutions en Auvergne Rhône-Alpes*, dont le Centre Léon Bérard au travers de son département Prévention Cancer et Environnementporté par France Assos Santé et financé par l'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes (ARS-ARA).

*Association d'éducation pour la santé (ADES) du Rhône, Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, Espace santé jeunes, France assos santé, Instance régionale d'éducation et de promotion santé, Institut régional Jean Bergeret, Maison des adolescents, Union régionale de l’habitat jeunes

"Défi Citoyen : Agis pour ta Santé !" va permettre la co-construction, avec l'apport des jeunes de la région, de la rédaction du schéma régional de santé 2023-2028, qui prendra en compte les propositions soumises par les 16-25 ans jusqu'au 30 avril 2021.

 

Concrètement, ces propositions sont libres, ouvertes à tous les jeunes et doivent viser à améliorer le bien-être physique et mental des jeunes entre 16 et 25 ans.

 

Il n’y a pas de limites concernant ces propositions, tant qu'elles touchent à la santé au sens large, entendue comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » (définition de l'Organisation mondiale de la santé).
Par exemple : temps de sommeil, accès aux soins, pollution, troubles alimentaires, addictions, contraceptions, infections sexuellement transmissibles (IST), tabac, alcool, drogues, activité physique, stress, anxiété, dépression, dépistage, vaccins...

3 questions à : Manon et Jeanne, jeunes membre du Copil "Défi Citoyen" pour la santé des jeunes

Le défi citoyen pour les jeunes, c'est l'occasion de faire avancer la santé de demain pour tous. Manon et Jeanne nous expliquent l'intérêt de cette démarche

Bonjour Jeanne, bonjour Manon

Vous êtes membres du Copil Défi Citoyen pour faire bouger les politiques de santé chez les jeunes.

Pourquoi selon vous il est important d'écouter les jeunes pour construire les politiques de santé ?

 

Jeanne :  Selon moi, il est indispensable de donner la parole aux 16-25 ans lorsqu’il s’agit de co-construire avec eux les politiques qui les concernent directement, dont celles traitant de leur santé ou bien-être. Les jeunes sont les plus à même de faire remonter certaines problématiques qu’ils rencontrent dans le quotidien. Co-construire avec eux les politiques de santé permettra de trouver des solutions plus adaptées.

Manon : Je rejoins Jeanne sur son idée, en effet, il est indispensable que tout le monde soit pris en compte dans la construction des politiques de santé. C’est pour cela qu’il est important que les jeunes soient aussi écoutés. Ils sont parties prenantes de notre société, ils sont donc légitimes d’exprimer leurs besoins.

 

 Le COVID19 a exacerbé de nombreuses problématiques chez les jeunes : quelles sont les grands sujets qui ressortiront selon vous de ces propositions du "Défi citoyen" ?

Manon : Je pense que les grands sujets qui ressortiront des propositions pourront être autour de l’isolement qui a pu amener certains jeunes à la dépression. De plus cette crise a fait ressortir des problématiques concernant l’alimentation des jeunes, autant dans la précarité alimentaire que dans leur impact sur leur santé de manière générale.

Jeanne : Pour compléter Manon, j’ajouterais que le COVID19 contribue à intensifier certaines problématiques familiales pouvant avoir pour conséquence une augmentation des violences ou autres difficultés. Les relations sociales sont aussi impactées à cause des contraintes liées aux confinements et couvre-feu, laissant place à des relations virtuelles conséquences d’une plus grande addiction aux écrans.

 

Que voudriez-vous dire à un jeune de 16 à 25 ans qui hésiterait à participer à ce défi ?

Jeanne : Je souhaiterais lui dire que ce défi est une belle opportunité. C’est l’occasion pour lui de prendre la parole sur des sujets de santé et de bien-être qui le concernent et ainsi d’avoir la chance de participer aux futures politiques régionales. C’est donc la possibilité pour lui de participer à un vrai enjeu citoyen dont le but est de co-construire les solutions de demain répondant aux problématiques actuelles. Entendre les besoins des citoyens est nécessaire pour créer des politiques qui soient les plus adaptées à la « réalité du terrain ».

Manon : J’aimerais dire aux 16-25 ans qui hésiteraient à participer que, peu importe qu’ils soient d’un milieu urbain ou rural, ils ont la même chance de pouvoir se faire entendre. C’est aussi l’opportunité d’exprimer réellement les problèmes de santé des jeunes de tous les territoires et de parler des disparités d’accès aux soins (physiques et psychologiques). Ce sujet me tient à cœur car je suis originaire de la campagne, j’ai donc pu constater de nombreuses différences et il est important de lutter contre ces inégalités territoriales pour rétablir une « justice sanitaire ».

  • Découvrez le site internet du Défi citoyen

    Le défi citoyen : agis pour ta santé, à découvrir ou à faire découvrir pour tous les jeunes d'Auvergne Rhône-Alpes

    Défi Citoyen Santé

Comment participer quand on est un jeune de 16 à 25 ans ?

Pour co-construire la politique de santé des jeunes de demain, il suffit de participer sur le site en envoyant ses propositions

illustration de jeunes dans la rue