Le traitement debout en radiothérapie renforcé par une étude

illus

Leo Cancer Care, société qui développe un système de positionnement vertical pour les traitements de radiothérapie, a présenté récemment les résultats d’une étude, menée au Centre Léon Bérard, montrant que ce procédé est à la pointe de l’innovation et améliore l'expérience des patients.

Depuis bientôt deux ans, le Centre Léon Bérard teste un prototype unique de siège robotisé pour les traitements de radiothérapie, développé par la société Leo Cancer Care. La firme a présenté les résultats d'une étude menée au CLB chez des patients atteints d'un cancer pelvien et bénéficiant de leur traitement de radiothérapie en position debout.

L’objectif de l’étude était d’évaluer, à l’aide d’images optiques, la précision du positionnement et de l’immobilisation en position verticale du temps d’installation et du confort des patients atteints de tumeurs urologiques, gynécologiques ou gastro-intestinales, traités par une radiothérapie. 

Parmi les principaux résultats de l'étude, on peut citer dire que le système de positionnement vertical a permis un repositionnement précis dans les trois configurations testées (le patient doit avoir la même position lors de chacune de ses séances de radiothérapie). De plus, les patients ont évalué la position verticale comme étant au moins aussi bonne et pour certains éléments même meilleure que dans la position couchée. 
 

Les retours des patients

Au total, 16 patients (8 hommes et 8 femmes) atteints de tumeurs de la prostate, de la vessie, du rectum, de l'endomètre ou du col de l'utérus/du corps utérin ont participé à cette étude, qui s'est déroulée entre octobre 2021 et juin 2022.

  • Au total, 87% des patients se sont sentis globalement à l'aise ou très à l'aise dans la position verticale, contrairement à 73% dans la position couchée.
  • 13 patients (87 %) se sont sentis stables ou très stables en position verticale et seulement 10 patients (67%) ressentaient la même chose en position couchée. Pendant ce temps, 100% des patients ont trouvé confortable ou très confortable de respirer en position verticale, contre 87% en position couchée.
  • En terme de positionnement, 87% des patients ont déclaré qu'il était facile ou très facile d'être installé en position verticale, certains se positionnant sans l’aide et ajustement de la part du manipulateur, tandis que 94% ont considéré qu'il était facile ou très facile de se relever de la position verticale.

Sophie Boisbouvier, manipulatrice en radiothérapie et coordinatrice de l'étude

"Je pense que l’étude a montré que nous pouvons traiter les patients atteints de cancers pelviens en position debout. En effet, cela ne nécessite pas plus de temps pour le faire que lorsque le patient est en position couchée. Il semble que nous avons une précision intrafraction qui est meilleure dans cette position et que le patient est également plus à l’aise."

illustration

"Je pense que nous pouvons émettre des hypothèses pour améliorer l’expérience du patient dans son traitement, mais nous pouvons aussi imaginer diminuer les effets secondaires de la radiothérapie en mieux repositionnant et immobilisant le patient"

*photo d'illustration

  • siège RHE
    16 mai

    Un siège robotisé en radiothérapie : une première mondiale

    Le Centre Léon Bérard teste actuellement un prototype unique de siège robotisé pour les traitements de radiothérapie. Une innovation unique à découvrir dans cet article.

    Lire l'article