Immunothérapie à domicile, un projet innovant pour les libéraux

infirmier liberaux à domicile

Soutenu par le Centre Léon Bérard, l’Agence Régionale de Santé et l’Assurance Maladie, en partenariat avec les URPS AURA infirmiers et médecins, le projet Article 51 “Expérimentation de suivi à domicile des patients atteints d’un cancer et traités par immunothérapie” est lancé ! Il se déroulera sur 5 ans à partir de juin 2020. Au 3 juillet 2020, 5 patients étaient inclus dans le dispositifs.

Pour répondre à l’augmentation croissante du nombre de traitements par immunothérapie en cancérologie, le Centre Léon Bérard et ses partenaires souhaitent faire émerger une nouvelle organisation ville-hôpital permettant :

une prise en charge des patients sous immunothérapie à la fois sécurisée, moins coûteuse et plus confortable pour les patients.

Ce projet a pour ambition de tester sur le terrain une prise en charge pluriprofessionnelle novatrice et partagée entre les acteurs hospitaliers et libéraux.

Elle s’organise en 3 séquences sur une durée totale de 2 ans par patient.

Des objectifs prévus pour :

  • Les patients : en limitant les transports et en augmentant la qualité de vie pendant le traitement
  • Les professionnels de ville : en accompagnant les soignants à développer les savoirs et compétences en cancérologie et faciliter les échanges avec les centres de soins
  • Le Centre Léon Bérard : en diminuant la fréquence du recours aux services d’urgences et pour fluidifier les services ambulatoires
  • Le système de santé : en offrant de nouvelles perspectives de financement par forfait des parcours
le parcours de soins expérimenté
Le parcours de soins qui sera expérimenté comprendra 3 séquences : 6 mois en hôpital de jour du CLB, puis 6 mois de suivi à domicile en HAD avec un suivi rapproché et 12 mois à domicile en HAD

 

Vous êtes infirmière ou infirmier en libérale ?

Vous bénéficierez d’une prise en charge de vos frais de déplacement et pour la réalisation des ateliers d'éducation thérapeutique du patient (forfait de 100€ pour deux sessions).

Si vous avez déjà une formation d’éducation thérapeutique (40 h) et que ce projet vous intéresse, faites-vous connaitre auprès de pascale.sontag@lyon.unicancer.fr  (nom + coordonnées complètes du cabinet + tel portable).

Pour participer :

En tant qu’infirmier.e diplômé.e d’Etat exerçant en libéral en région Auvergne Rhône-Alpes, vous pouvez participer au projet et assurer les soins et le suivi à domicile des patients.

formations IDE

Une formation d'Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) et  une spécialisation sur le traitement par immunothérapie sont nécessaires.

La formation initiale (module de 40 h pour acquérir les techniques d’ETP) + spécialité immunothérapie (cours virtuel de 4 h) est accessible dans le cadre du DPC.

Pour vous inscrire, renseignez-vous auprès du Réseau Onco AuRA  en écrivant à 

en précisant en objet du mail “art 51 immuno”.

 

Le projet Article-51 en vidéo :

Qu'est-ce que l'article 51 au CLB ?

L’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes a autorisé le 22 janvier 2020 cette expérimentation proposée par le Centre Léon Bérard, dans le cadre du dispositif « Article 51 » de la Loi de financement de la sécurité sociale, pour le suivi à domicile des patients atteints d’un cancer et traités par immunothérapie.

Le dispositif « Article 51 » permet d’expérimenter de nouvelles organisations qui contribuent à améliorer le parcours des patients, l’efficience du système de santé et la pertinence de la prescription des produits de santé. Le Centre Léon Bérard expérimente ainsi la prise en charge à domicile des patients sous immunothérapies. Après une première phase réalisée à l’hôpital, les patients reçoivent les traitements à leur domicile.

Cette expérimentation apporte à la fois plus de sécurité et un plus grand confort aux patients. Elle permet aussi au centre d’optimiser l’activité de l’unité d’hospitalisation de jour et de réduire les coûts de prise en charge. Le Centre Léon Bérard s’appuie sur une longue expérience d’hospitalisation à domicile et un solide réseau de professionnels libéraux formés en cancérologie. Les premières inclusions ont démarré en juin 2020.

Au total, 375 patients seront inclus dans l’expérimentation d’une durée de 5 ans.

Nos partenaires : URPS Médecins et URPS Infirmiers libéraux Auvergne Rhône-Alpes