Salon des K Fighteuses édition 2 : un salon unique en collaboration avec une patiente

salon des K fighteuses édition 2

Le 23 mai 2019, le rendez-vous est donné au Centre Léon Bérard pour la 2ème édition du Salon des K Fighteuses. On vous en dit plus sur ce rendez-vous unique qui réunit des femmes touchées par le cancer ayant développé un projet durant ou après leur maladie.

Le Salon des K Fighteuses, c'est l'histoire d'une rencontre. De rencontres !
En 2017, Séverine, patiente au Centre Léon Bérard, vient à la rencontre de nos équipes avec l'idée de réaliser des vidéos décalées sur le cancer mais également avec un projet un peu fou : un salon réunissant le temps d'une journée des patients et anciens patients ayant développé des projets pendant et après leur cancer. Après plusieurs mois de travail collaboratif entre le Centre Léon Bérard et Séverine, le Salon des K Fighteuses était né et en 2019, c'est déjà notre 2ème édition qui est proposée toute la journée du 23 mai.

Ce salon a pour objectif de réunir, le temps d'une journée et au cœur de l'hôpital, des femmes touchées par le cancer qui ont puisé dans la maladie pour rebondir personnellement ou professionnellement.

 

Ce salon des K Fighteuses est pensé à la fois pour les femmes actuellement en traitement, pour les femmes en suivi, mais également pour leurs proches qui s'interrogent sur la maladie et son impact et tout ceux touchés de près ou de loin par le cancer.

 

 

Blog, livre, création de cosmétiques ou de lingerie adaptés, les projets sont nombreux et porteurs de sens. Ce rendez-vous unique est une façon de mettre ces projets en lumière tout en montrant le cancer sans tabou.

 

« On ne choisit pas d’avoir un cancer mais on peut choisir la façon dont on le vit. Sans pour autant minimiser ce que l’on affronte. Nous sommes bien placées pour le savoir ». Séverine, patiente du Centre Léon Bérard à l'origine du projet

 

 

Rencontre avec Séverine, patiente à l'origine de ce projet

Ce salon des K Figtheuses, c'est un projet collaboratif de longue haleine : nous l'avons interviewée pour vous en dire plus


Séverine, comment avez-vous eu l’idée de ce projet de salon des K.Fighteuses ?

Quand on entend « vous avez un cancer », c’est un peu comme si le monde s’écroulait autour de vous… Ce mot véhicule
du négatif, de la peur. Je suis restée plusieurs jours sans savoir comment réagir à cette nouvelle.

En fouinant sur le net, j’ai découvert les BD de Lili Sohn et ce fût une véritable bouffée d’oxygène… la noirceur du mot cancer a repris
peu à peu pour moi des couleurs, quand j’ai découvert le parcours de cette jeune femme. Cela m’a permis d’aborder mon propre
parcours de soins beaucoup plus sereinement et de manière moins dramatique. Puis, j’ai découvert via les réseaux sociaux d’autres
initiatives portées par des femmes touchées par la maladie, j’ai échangé avec de nombreuses « K.fighteuses », créé des amitiés… L’idée
de ce salon a commencé à germer car j’avais besoin de les rencontrer « en vrai ».
Il fallait que je fasse quelque chose pour que d’autres puissent avoir la possibilité de voir le cancer non pas comme un ciel tout noir
mais comme un arc-en-ciel avec une multitude de couleurs et de possibilités…


En quoi ce salon des K. Fighteuses est différent de ce qui existe déjà ?

Il y a de plus en plus d’initiatives individuelles, mais il n’y a jamais eu de salon qui les regroupe le même jour et dans un même lieu.
Le fait de réunir plusieurs personnes et différents projets permet de mettre davantage en lumière le mouvement de solidarité qui
se créé entre les patientes : « #soeurdecombat », « #franginedegalère »,…
Les réseaux sociaux permettent de s’informer, de découvrir, d’échanger, de se soutenir, c’est une véritable communauté qui
se développe. Ce salon c’est la possibilité de passer du virtuel au réel, de fédérer un mouvement positif autour de belles initiatives et de
donner de l’espoir.


Pourquoi ce projet est important pour vous ?

Au début de mes soins, notamment lors de la perte de mes cheveux, j’ai souffert du regard des autres. Il y a encore beaucoup
trop de tabous autour du cancer. Pourtant, nous n’avons pas à avoir honte d’être malade, nous devrions pouvoir en parler simplement
et librement. Traverser l’épreuve de la maladie est une force supplémentaire, et aujourd’hui j’en suis fière.
À travers ce salon, j’espère contribuer à faire évoluer le regard sur la maladie en montrant une autre image du cancer. Pas l’image noire que tout le monde connaît et qui à mon sens n’aide
pas vraiment les personnes en soins mais une image d’espoir, de force, de courage, de résilience…
Oui, ce salon, c’est aussi celui de la résilience…, une façon pour moi de remercier celles qui m’ont « portées » durant la maladie et d’en aider d’autres à mon tour. Comme on dit « la boucle est bouclée ».

1 journée d'animations de 10h à 17h30

Le salon des K Fighteuses démarre à 10h et se termine autour de 17h dans le Hall 1 et sur le parvis du Centre Léon Bérard. De nombreux stands vous permettront d'aller à la rencontre des k fighteuses présentes et de découvrir leurs projets

1 soirée spéciale autour d'une conférence sur l'Après-Cancer et la Résilience

Le soir, nous vous proposons une conférence dédié à l'après-cancer avec une table-ronde et de nombreux invités. Inscriptions en cliquant ici

Programme des ateliers et mini-conférences, en accès libre

  • 10h15 Ouverture du salon, en présence de Catherine Cerisey, marraine
  • 10h45 à 11h15 Mini-conférence de C My New Me
  • 11h15 à 11h45 Auto-massage du cuir chevelu
  • 12h30 Photo de groupe devant la pyramide
  • 14h15 à 14h45 Atelier méditation de pleine conscience
  • 14h45 à 15h15 Mini-conférence "Bon pour l'environnement, bon pour notre santé", par des diététiciennes
  • 15h30 à 16h Mini-conférence sur les démarches concernant la maladie et le travail, par Allo Alex
  • 16h15 à 16h45 Atelier DO-IN
  • 16h45 à 17h15 Mini-conférence "Quand le cancer met à mal la sexualité", par Audrey Thisse-Sarazin, infirmière
  • salon des k fighteuses
    21 avr

    Salon des K Fighteuses, édition 2 le jeudi 23 mai 2019

    Cette année, le Centre Léon Bérard s’associe à nouveau avec une patiente et son association pour le Salon des K Fighteuses le jeudi 23 mai, un évènement unique qui regroupe les belles initiatives et créations de femmes (et d’hommes) concernées par le cancer.

    Lire l'article