Robot de téléprésence : une visite exceptionnelle à l’Assemblée nationale

visite assemblée nationale

A l’invitation de Bernard Perrut, député du Rhône et vice-président de la Commission des affaires sociales, 6 jeunes pris en charge à l’Institut d’hématologie et d’oncologie pédiatrique (IHOPe) ou ayant été suivis dans cet établissement pour un cancer se sont retrouvés à l’Assemblée nationale le mercredi 20 février 2019. Un robot de téléprésence a permis à une jeune fille hospitalisée à Lyon de suivre cette visite exceptionnelle à distance.

A l'Assemblée, Camille, Caroline, Constance, Igbal, Joris et Zeina, 6 jeunes, âgés de 10 à 20 ans, ont été accueillis par le député du Rhône pour une visite de ces lieux prestigieux et un échange avec quelques parlementaires.

Depuis Lyon, Emma, une jeune fille hospitalisée à l’IHOPe a également pu suivre la visite à distance grâce à un robot de téléprésence et montrer ainsi l’utilité de cette technologie lorsqu’on ne peut se déplacer physiquement. Dans l’après-midi, le petit groupe a aussi eu le privilège d’assister à la séance des Questions au Gouvernement dans une des loges de l’Hémicycle.

Les jeunes ont été ravis de leur visite et se sont sentis « privilégiés » et ont apprécié la gentillesse de tout le monde.

Une visite exceptionnelle pour ces 7 jeunes

« Notre guide Fabrice a réussi à nous captiver ! Et Monsieur Perrut nous a permis d’entrer dans des lieux qui étaient fermés au public comme l’Hémicycle qui a rouvert aux visiteurs il y a seulement quelques jours. » « Nous avons pu visiter un lieu exceptionnel auquel peu de citoyens ont accès », explique Joris qui a aussi apprécié de « vivre un moment tous ensemble à Paris ».

Camille, Caroline et Constance ont retenu les questions sur le réchauffement climatique posées par les députés aux ministres, tandis que les plus jeunes, Igbal et Zeina ont aimé visiter la bibliothèque « comme celle d’Harry Potter » et la salle des Marianne !

Constance dit avoir apprécié dans ces lieux historiques le « beau mélange entre les décors classiques et contemporains, notamment dans la salle où sont exposés quelques-uns des très nombreux bustes de Marianne ».
Enfin, tous ont été fiers de voir le robot Hubble déambuler dans l’Assemblée, robot qui a attiré l’attention des autres visiteurs, mais aussi d’autres députés !

Depuis septembre 2016, ces robots de téléprésence sont en effet utilisés pour rompre l’isolement des enfants, adolescents et jeunes adultes hospitalisés durant de longues périodes et coupés de leurs proches.
 

Qu'est ce que le projet VIK-e ?

Le Projet VIK-e coordonné par Dr Perrine Marec Bérard, pédiatre-oncologue, est piloté par l’Association Philanthropique de Parents d’Enfants atteints de Leucémie ou autres cancers (APPEL), avec le soutien de Bristol-Myers Squibb (BMS). Ce projet avait été présenté en avril 2018 aux parlementaires français et européens réunis à Lyon à l’initiative de Françoise Grossetête et c’est à cette occasion que Bernard Perrut a proposé cette visite exceptionnelle et inédite pour les jeunes de l’IHOPe.

La semaine dernière, les premiers résultats d’une étude exploratoire destinée à mesurer l’impact de cette technologie sur le vécu de la maladie des jeunes, de leurs familles et des soignants ont été présentés. Ils montrent les bénéfices de cette nouvelle technologie. En près de 30 mois, 40 familles ont en effet pu tester ce dispositif unique en France et les retours sont extrêmement positifs. Les robots de téléprésence sont utilisés à l’IHOPe depuis plusieurs années pour permettre aux jeunes patients de participer à de grands événements culturels ou sportifs alors qu’ils sont contraints à l’hospitalisation. Mais c’est la première fois que les robots sont utilisés pour découvrir la vie d’une des grandes institutions françaises.

 

visite assemblee nationale robot