Pauline : " Un cancer du sein à 29 ans... c'est dur à entendre."

A 29 ans, Pauline se bat contre un cancer du sein depuis plus d'1 an. L'an dernier, elle a participé pour la première fois à la Course des Lumières au profit de la recherche sur le cancer menée au Centre Léon Bérard à Lyon.

« Début janvier le ciel m'est tombé sur la tête. Au fil des semaines j'ai compris que ce n'était qu'une partie du ciel. Un cancer du sein à 29 ans… C'est dur à entendre. Mais je vaincrai ! 

Grâce au personnel du Centre Léon Bérard, j'ai réussi à avancer. Je me suis sentie soutenue : en confiance avec les médecins et très entourée par les infirmières et les bénévoles lors de mes nombreux passages. La chimiothérapie est derrière moi. L'opération aussi. Il me reste les rayons pour finir de ratatiner ce cancer. 

Aujourd’hui, je soutiens le Centre Léon Bérard en participant à la Course des Lumières. J'ai décidé de collecter des fonds pour aider les chercheurs à trouver de nouveaux traitements pour vaincre la maladie. J'ai découvert cet événement au Centre Léon Bérard et dernièrement j'ai vu apparaître de grandes affiches un peu partout en ville. Elles ont tout de suite attiré mon attention. En tant que patiente, ça m'a évidemment interpellée. 

Au début j'ai été un peu réticente à l'idée de demander à ma famille, mes amis, collègues de donner de l'argent. C’est étrange mais j'aurais été plus à l'aise si je n'étais pas directement concernée par la maladie. J'avais l'impression de prendre un peu mes amis par les sentiments. J'avais d’une certaine manière peur qu'ils se sentent obligés de donner. Puis je me suis dit que les enjeux valaient la peine de dépasser cette gêne.

Je n'ai pas beaucoup de moyens mais c'est avec des petites pierres que l'on bâtit des murs. J'essaie de relayer cette cagnotte auprès de ma famille, mes amis, mes collègues, sans trop insister non plus. Sur Facebook mon post est public, avec un peu de chance il sera partagé par des amis d'amis d'amis ! »

L'an dernier, la collecte de Pauline a dépassé les 800 € de dons ! Merci à elle.