Le Pr Jean-Yves Blay renouvelé dans ses fonctions de directeur général

jean yves blay

Le Pr Jean-Yves Blay, directeur général du Centre Léon Bérard (CLB) depuis le 1er décembre 2014, a été renouvelé dans ses fonctions le 1er décembre 2019 par un arrêté de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, pour un nouveau mandat de 5 ans.

A la fois médecin oncologue, chercheur et professeur d’université, ce spécialiste mondialement reconnu de la prise en charge des sarcomes, entame son deuxième mandat à la tête du Centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Lyon et Rhône-Alpes, pour une durée de cinq ans, à compter du 1er décembre 2019.


Epaulé par Sophie Beaupère, directrice générale adjointe, il a initié au courant de l’été la réflexion pour l’élaboration du nouveau Projet médico-scientifique du Centre Léon Bérard, qui couvrira la période 2021-2025.

« Notre réussite est le fruit d’un travail d’équipe qui a mobilisé l’ensemble des forces de notre établissement. Médecins, soignants, chercheurs mais aussi toutes les métiers support ont contribué à la mise en oeuvre de ces actions ambitieuses pour la prise en charge de nos patients. », souligne Jean-Yves Blay qui se félicite de la confiance qui lui a été renouvelé par les salariés du Centre, le conseil d’administration et la ministre.

Un premier mandat, de nombreuses innovations

Le précédent projet s’achève en effet fin 2020 avec de nombreuses avancées réalisées dans les 8 grands chapitres qui le composent et répondant aux trois grandes missions du CLCC : les soins, la recherche et l’enseignement

De l’ouverture de 9 appartements thérapeutiques à la création du portail patient myCLB, qui compte actuellement plus de 16 000 inscrits, en passant par la signature de grands partenariats avec l’industrie pharmaceutiques pour le développement de la recherche clinique ou encore la mise en oeuvre de 6 projets d’intelligence artificielle qui permettront d’améliorer le diagnostic et l’orientation des traitements, le PMS 2016-2020 a porté ses fruits et rendu visible le CLB tant au plan national qu’international.

Côté soins, en quatre ans, le Centre a ainsi construit des parcours de soins personnalisés selon le profil ou la localisation tumorale des patients (adolescents et jeunes adultes, oncogériatrie, sénologie, urologie, ORL…) avec la création de postes d’infirmiers de coordination (IDEC), un nouveau métier. La réhabilitation rapide en chirurgie et l’arrivée à J0 pour les interventions, le projet d’accompagnement après cancer PASCA, la création d’une direction de l’accueil et de la satisfaction patient, l’installation de nouveaux équipements de pointe (en imagerie, médecine nucléaire et radiothérapie) … ne sont que quelques-unes des actions finalisées des chapitres dédiés à l’accueil, à la qualité et l’amélioration de la prise en charge des patients et de leurs proches.
Le déploiement de programmes de prévention primaire, secondaire et tertiaire avec notre réengagement dans la démarche Hôpital sans tabac et l’ouverture d’une salle de sport Pyramide pour promouvoir et rendre accessible l’activité physique adaptée à tous les patients ont également conduit à renforcer les champs de la prévention et du dépistage, également portés par le CLCC.

Une visibilité augmentée sur le plan de la recherche en cancérologie

Dans le domaine de la recherche, la visibilité augmentée et la performance de nos équipes ont permis au Centre d’être retenu dans de nombreux appels à projet ambitieux, tels que le Plan France Médecine Génomique 2025 ou les investissements d’avenir. Afin de rendre accessible la génomique à tous les porteurs de maladies rares et notamment de cancers rares, tous les acteurs impliqués en Auvergne Rhône-Alpes ont porté le projet AURAGEN, l’une des 2 premières plateformes génomiques à visée diagnostique et de suivi thérapeutique retenues en 2018. Cette plateforme est aujourd’hui coordonnée par Jean-Yves Blay. Par ailleurs, le projet d’essai de preuve de concept DEPGYN a obtenu une subvention de 6,6 millions d’euros de l’Agence nationale de la recherche. Il permettra de tester un traitement innovant dans les cancers du col utérin en phase avancée. Le CLB est aussi un des 10 projets du HealthDataHub avec DeepSARC.


Enfin, les labels de Site intégré de recherche en cancérologie de Lyon (SIRIC), nos 2 CLIP2, centres labellisés pour les essais de phase précoce chez les adultes et en pédiatrie, ainsi que les centres experts des cancers rares ou le dispositif adolescents et jeunes adultes en cancérologie ont tous été renouvelés par l’Institut national du cancer (INCa) durant ce premier mandat.


Les actions prévues au chapitre enseignement ont également été menées à bien avec notamment l’ouverture de nouvelles formations médicales (immunothérapies, sarcomes, cancers rares de l’ovaire), création d’une nouvelle spécialité pour le M2 « Oncology 3.0 : Approches omiques en Cancérologie » et la poursuite du développement de notre Institut de formation.


Les liens avec les professionnels de santé correspondants ou partenaires font également l’objet de partenariats avec les Unions régionales de professionnels libéraux (URPS médecins, infirmiers et pharmaciens) avec le lancement d’une application pour situer les infirmiers libéraux pouvant prendre en charge nos patients à domicile, des expériences de téléconsultation avec l’Ardèche, la Drôme et les 2 Savoie ou encore l’installation sur notre site d’une maison médicale de garde qui fonctionnera le week-end.

Le prochain Projet d’établissement 2021-2025 reposera sur les mêmes thématiques que le précédent accueil, humanité, innovation et le développement de la recherche afin de poursuivre la dynamique initiée.