L'ascension du Mont Blanc au profit du Centre Léon Bérard

Olivier et Igal sont amis de longue. Début juin, ils ont entamé l’ascension du Mont Blanc, un challenge qu’ils s’étaient fixés il y a plus d’un an pour les 50 ans d’Olivier. Pour ce dernier, cet objectif sportif devait aller de pair avec un défi solidaire. Ensemble, ils ont collecté 30 000 € de dons ! Olivier nous raconte leur expérience.

Vous avez décidé de conjuguer défi sportif et solidaire. Racontez-nous.

Quand l’idée de gravir le Mont Blanc m’est venue, il était tout simplement inconcevable pour moi de le faire sans y donner un sens plus profond. De par mon histoire personnelle et celle d’Igal, nous avons immédiatement pensé au Centre Léon Bérard. Un de mes fils ayant été suivi à l’Institut d’Hématologie et d’Oncologie Pédiatrique sur le site du Centre Léon Bérard, je m’étais toujours promis qu’un jour je ferai une action pour aider les enfants hospitalisés. Nous avons donc décidé de collecter des dons dans le cadre de cette ascension.

Quel projet avez-vous soutenu au travers de cette collecte ?

Grâce à cette collecte, nous allons participer à l'amélioration du confort de vie des enfants hospitalisés sur le site du Centre Léon Bérard. Cette collecte était une façon pour nous d’agir concrètement mais aussi de remercier les équipes soignantes.
 

Olivier et Igal lors de leurs entrainements

Alpinistes amateurs, Olivier et Igal se sont entraînés pendant plus d'un an. Ils ont fait de leur ascension, un défi solidaire au profit du Centre Léon Bérard. Leur collecte s'élève à plus de 30 000 € et permettra d'améliorer le confort des enfants hospitalisés.

Comment avez-vous fait pour collecter des dons ?

Nous avons ouvert une page de collecte de dons sur internet en quelques clics. Nous l’avons personnalisée et faite vivre en ajoutant régulièrement des actualités pour informer nos donateurs. Nous avons ensuite partagé notre initiative auprès de nos proches mais aussi auprès de notre réseau professionnel. Nous invitons vraiment les personnes désirant se mobiliser à le faire, c’est finalement assez simple et très enrichissant pour soi mais aussi pour les autres.

Votre ascension du Mont Blanc était prévue du 2 au 4 juin. Comment s’est-elle déroulée ?

Nous nous sommes entraînés pendant plus d’un an. Pour nous mettre en conditions, nous avons gravi en juillet 2018 le sommet du Grand Paradis en Italie, qui culmine à 4061 mètres d’altitude. Afin de s’acclimater à la montagne, nous avons passé une nuit dans un refuge à près de 3500 mètres d’altitude et dormi dans une chambre hypoxique qui simule l’altitude. Nous nous sommes beaucoup investis, y avons accordé beaucoup de temps et nous nous sentions prêts pour l’ascension. Toutefois, la haute montagne peut être incertaine et dangereuse. Une fois sur place, malgré une météo clémente, les conditions de sécurité n’étaient pas réunies (un accident mortel la veille et des équipements de sécurité pas encore installés), la neige de qualité médiocre et le danger réel. Bien qu’entraînés, nous restons des alpinistes amateurs, le moindre risque pouvait être lourd de conséquences. Arrivés au refuge au terme d’une première journée de marche, nous avons finalement pris une décision difficile mais raisonnée, celle d’abandonner. Nous sommes évidemment déçus de ne pas avoir pu aller au bout de cette aventure mais nous en retenons tout de même de très beaux souvenirs. Et nous avons atteints un objectif encore plus cher à nos cœurs, celui de soutenir le Centre Léon Bérard et plus particulièrement le confort des enfants hospitalisés au sein du service de pédiatrie. Notre collecte s’élève à près de 30 000 €, notre objectif est atteint !

Quels messages souhaitez-vous faire passer ?

Nous avons tous des emplois du temps bien remplis mais il faut savoir faire ce qui nous tient à cœur lorsque nos vies aussi bien professionnelles que familiales nous le permettent. Nous avons découvert un monde, celui de la solidarité et du mécénat d’entreprise, que nous ne connaissions pas. C’est très enrichissant et émouvant de voir les réactions de proches mais aussi de personnes qu’on avait parfois perdu de vue. C’est un élan de générosité qui fait du bien !

Igal, Olivier et Hugo (de gauche à droite) ont été accueilli le mercredi 26 juin 2019 par le Dr Perrine Marec-Bérard, administratrice de l'IHOPe, afin de revenir sur leur aventure et d'offrir une plaque portant le nom de tous les particuliers et entreprises ayant participé à ce don de 30 000 € !

remise de chèque