La recherche translationnelle expliquée

recherche translationnelle

La recherche translationnelle (ou recherche de transfert) se situe entre la recherche fondamentale, dont le travail consiste à comprendre les mécanismes à l’origine du développement d’un cancer, et la recherche clinique qui vise à évaluer l’efficacité et la tolérance de nouveaux traitements sur les patients.

La recherche translationnelle implique donc une grande collaboration entre chercheurs et cliniciens car elle doit permettre un transfert des connaissances dans les deux sens : à la fois de la recherche fondamentale vers l’application au patient mais également des observations faites sur le patient vers la recherche fondamentale. 

Au Centre Léon Bérard, un département lui est entièrement dédié, le département de recherche translationnelle et d’innovation, dirigé par Patrick Mehlen. Il se compose d’équipes de recherche et de plateformes technologiques. 

Les thématiques de recherche abordées par les équipes sont variées. Certaines sont axées autour d’une pathologie donnée (sarcomes, tumeurs neuroendocrines, cancers des voies aérodigestives supérieures) quand d’autres développent une recherche pluridisciplinaire autour du traitement physique des tumeurs, de la radiothérapie, des polymorphismes, des facteurs environnementaux ou encore sur l’évaluation des pratiques médicales pour des cancers rares.

Trois plateformes composent également ce département. Elles offrent à la communauté médico-scientifique un large panel d’approches pour accompagner la découverte ou la validation de cibles : 

La plateforme de caractérisation tumorale

L’objectif est d’exploiter les échantillons biologiques (plus communément appelés « biopsies ») afin de faire avancer les recherches.

Le centre de découverte et de développement de médicaments

Unité de recherche pharmaceutique en cancérologie dont l’objectif est de fournir aux équipes de recherche fondamentale qui ont découvert un gène ou encore une protéine impliquée dans le développement d’un cancer, l’expertise scientifique et les outils technologiques afin d’identifier et de développer des «candidats médicaments» agissant contre cette cible. 

La plateforme d’Innovation en Immunomonitoring et Immunothérapie

Elle est divisée en deux versants.
Le versant « immunomonitoring » a développé des outils innovants pour quantifier, dans les prélèvements sanguins issus de nos patients, les altérations des différentes populations immunitaires. L’objectif est de caractériser dans des cohortes de  patients porteurs de cancers, l’impact délétère des tumeurs sur le système immunitaire et de démontrer l'impact pronostique de ces altérations dans la progression tumorale.
Le versant « Immunothérapie » a quant à lui pour objectif d’évaluer in vivo, l’impact de nouvelles stratégies thérapeutiques ou de candidats médicaments d’immunothérapie sur le ralentissement de la croissance tumorale.

Grâce à ce contiuum soins-recherche, le Centre Léon Bérard, connu pour être le centre de référence en cancérologie de Rhône-Alpes, est aussi un moteur économique pour l’agglomération lyonnaise. 

  • Chiffres clés
    • 150

      c’est le nombre de salariés travaillant au sein du département de recherche translationnelle.

    • 8

      c’est le nombre d’équipes de recherche qui compose ce département.

    • 14

      c’est le nombre de brevets déposés par les équipes de recherche du CLB depuis 2011.

Zoom sur le centre de découverte et de développement de médicaments du CLB

La création de cette plateforme au cœur de la recherche et des soins à Lyon permet aux scientifiques d’accélérer le transfert des résultats de la recherche fondamentale vers la recherche clinique et de faciliter la mise en œuvre des études cliniques mais aussi le développement ultérieur de médicaments pouvant satisfaire un besoin médical non couvert.
Depuis sa création, plusieurs programmes ont généré des molécules d’intérêt. Pour l’un d’eux, la plateforme a permis en 3 ans de passer d’une découverte scientifique à une molécule prometteuse, potentiellement active contre différents types de cancers.