La prise en charge nutritionnelle des patients COVID+ au Centre Léon Bérard

patient

Alors que la France poursuit sa période de confinement, le Centre Léon Bérard accompagne les patients atteints de cancer, testés positifs au COVID-19, dans leur alimentation afin de prévenir l’apparition ou l’aggravation d’une dénutrition qui pourrait être préjudiciable pour la poursuite des traitements.

La HAS et les sociétés savantes en nutrition reconnaissent l’infection par le coronavirus comme un risque majeur d’altération de l’état nutritionnel des patients, ceci d’autant plus pour les patients âgés ou atteints de maladies chroniques. Par ailleurs il est rappelé que l’obésité qui est fréquemment associée aux infections COVID + ne protège pas de la dénutrition.

Les altérations du goût et de l’odorat, l’anorexie associée et les difficultés à s’alimenter majorées par les troubles respiratoires ou après intubation peuvent faire basculer rapidement les patients vers la dénutrition. Il est donc indispensable de renforcer leur alimentation en mettant en place une alimentation hypercalorique dès le début de leur prise en charge.

En plus de la maladie, la période de confinement peut jouer un rôle non négligeable sur l’alimentation : l’appétit peut être diminué, l’activité physique réduite, les possibilités d’approvisionnement, de préparation des repas, d’aides familiales et professionnelles peuvent être limitées. Il y a alors un risque de perte de poids, de fonte musculaire et d’aggravation de la vulnérabilité des malades.
 

Le service diététique et nutrition du Centre Léon Bérard travaille au quotidien sur la prévention et la prise en charge de la dénutrition

« Avec la pandémie de coronavirus, le personnel soignant du service dédié aux patients COVID + a été sensibilisé à la prise en charge spécifique de ces patients selon les recommandations de la société francophone de nutrition clinique et métabolique et de la HAS » nous explique Pascale Roux, responsable du service diététique du Centre Léon Bérard

Une surveillance du poids et des prises alimentaires des patients positifs au Covid-19 a été mise en place. Une prise en charge diététique est associée pour permettre d’adapter et de renforcer les repas pendant l’hospitalisation. 
Des compléments nutritionnels oraux peuvent être prescrits si besoin. En cas d’insuffisance et/ou dégradation de leur état nutritionnel, une nutrition artificielle peut être discutée avec les médecins. 
 

« Enfin, nous proposons un suivi à domicile systématique via une téléconsultation ou une consultation téléphonique avec un diététicien dans le mois suivant l’hospitalisation » conclut-elle. 

nutrition hypercalorique