Cancer du pancréas : un Live Facebook pour comprendre les avancées de la recherche

live facebook cancer pancreas

Le cancer du pancréas touche chaque année plus de 14 000 personnes en France et reste un cancer difficile à soigner. En cause ? Des spécificités qui sont étudiées dans nos laboratoires et pour lesquelles nos chercheurs et nos médecins sont en train de trouver des réponses. Anca Henninno, chercheuse et Christelle de la Fouchardière, médecin cancérologue, nous ont expliqué les avancées de la recherche sur le cancer pancréatique dans un live Facebook à découvrir.

Qu’est ce qui rend le cancer du pancréas spécifique et quelles sont les dernièrs espoirs de la recherche ?

C’est en voulant répondre à cette question que nous sommes allés à la rencontre d’Anca Hennino, chercheuse en recherche fondamentale (tout particulièrement sur le rôle de l’immunité dans le cancer pancréatique) et du Dr Christelle de la Fouchardière, médecin cancérologue au sein du département de cancérologie digestive.

 

Pour cela, nous les avons interrogées en live vidéo lors de notre 1er « Live des Experts » qui s’est déroulé sur Facebook.

 

Si vous ne pouvez pas visualiser la vidéo, rendez-vous dans la rubrique "vidéos" de la page Facebook du Centre Léon Bérard à la date du 27 juin 2019 : https://www.facebook.com/pg/CentreLeonBerard/videos/

 

Anca Hennino, chercheuse, est ainsi revenue sur l’importance du système immunitaire dans la guérison des cancers.

« Quelque soit le type de cancer, le système immunitaire joue un rôle essentiel pour éliminer la tumeur : en effet, celui-ci réalise une surveillance continue de tous les phénomènes de transformations cellulaires dans notre organisme et élimine les transformations nocives. Mais malheureusement, ce système est loin d’être parfait puisque les cancers existent et peuvent se développer. »

 

Mais ce sont sur les spécificités cellulaires de ce cancer qu’Anca a informé le public présent :

« En ce qui concerne le cancer du pancréas, il est assez particulier puisque lorsqu’il se développe, les noyaux cancéreux se retrouvent entourés comme dans un rempart que le tissu fait autour des cellules cancéreuses. Ce rempart se transforme alors en une barrière physique qui empêche le système immunitaire, mais également la chimiothérapie, de pénétrer et de tuer la tumeur. On parle de stroma.

Dans notre équipe de recherche, nous nous intéressons justement au rôle de ce stroma dans la réaction tumorale et nous avons mis en évidence une protéine qui est exprimée très tôt dans le processus de formation de ce rempart. Ce que l’on imagine alors pour demain ? Diagnostiquer précocement le cancer du pancréas dès lors que nous observons cette protéine chez un individu.

Avec le Dr Christelle de la Fouchardière, nous avons alors lancé une étude clinique, ici au Centre Léon Bérard, où nous observons la corrélation de ce taux de protéines dans le pancréas et dans le sang circulant, avec la gravité et l’avancée de la maladie. Cela permettra, à terme, de peut-être réussir à développer un test diagnostic pour détecter de manière très précoce un cancer du pancréas. »

 

Et concernant les évolutions des traitements du cancer du pancréas, quels sont les grands espoirs à venir ? Anca Hennino explique alors :

« Dans le cadre du cancer du pancréas, ce qui est envisagé maintenant, c’est de perturber cette réaction stromale, ce rempart autour de la tumeur et de combiner cela avec une immunothérapie. Nous avons alors l’espoir que ce type de combinaison thérapeutique puisse avoir un effet vraiment positif sur le traitement du cancer du pancréas.

Et le Dr Christelle de la Fouchardière d’ajouter : « C’est vrai que l’on a déjà des essais cliniques qui évaluent des médicaments qui cherchent à rompre cette carapace et qui sont encore en cours d’évaluation en association avec de la chimiothérapie. Demain on pourra peut-être, grâce à ce type de traitements, avoir une accessibilité plus franche aux cellules tumorales et vaincre beaucoup plus efficacement le cancer du pancréas. »

 

Nous vous invitons à regarder ce live vidéo de 30 minutes pour en savoir plus sur le cancer du pancréas !