Prévention et dépistage - Cancer du sein

La prévention est l'affaire de tous !

 

La prévention primaire du cancer du sein consiste à éviter l'exposition aux agents cancérogènes identifiés comme le tabac, les traitements hormonaux substitutifs pour les femmes ménopausées (pris au long court), le soleil, les rayonnements ionisants, le surpoids et l'obésité, l'alcool...

Le Département cancer et environnement du Centre Léon Bérard consacre une page de son portail d'informations des publics aux les risques comportementaux et environnementaux liés aux cancers du sein : pour les découvrir cliquez-ici

Dans le cadre de la prévention secondaire, un programme nutritionnel est proposé aux femmes pendant les traitements. Il comporte :

Ce programme a pour objectif de  diminuer le risque de rechute, la survenue d’un autre cancer ou d’autres pathologies comme les maladies cardiovasculaires).

Mais quel que soit l’âge après la découverte de symptômes, il est essentiel de consulter son médecin pouvoir aviser des examens d’imagerie.

Les différents symptômes à surveiller sont une boule dans le sein, un écoulement sanglant du mamelon, une déformation du sein, une rétraction cutanée (repli au niveau de la peau du sein), l’invagination du mamelon, un ganglion sous le bras...

Un dépistage individuel

  • Dans le cas de l’apparition de symptômes : Il est important de prendre rendez-vous chez un médecin qui prescrira alors une mammographie s’il la juge nécessaire : chez les patientes jeunes dans un premier temps une échographie sera prescrite ou, si radiologue la demande, une mammographie peut être également réalisée.

Un dépistage organisé

  • Pour les femmes 50 à 74 ans : Une mammographie et également parfois une échographie (selon le radiologue) est fortement conseillée tous les 2 ans.
  • Pour les patientes de plus 74 ans : Les patientes ne sont plus concernées par le dépistage organisé mais il est conseillé de continuer un dépistage individuel et de consulter annuellement son médecin.

Certaines femmes peuvent être à plus haut risque de cancer du sein en fonction de leurs antécédents familiaux. C’est lors d’une consultation avec un onco-généticien que le rythme de leur surveillance est organisé. Par exemple

  • Dans le cas de patient à « haut risque » : Un dépistage par mammographie et échographie tous les ans à partir de 40 ans sera réalisé (ou à partir de l’âge préconisé par le médecin)
  • Dans le cas des patients à « très haut risque » : Un dépistage par mammographie, échographie, et IRM tous les ans est préconisé et habituellement à partir de 30 ans ou à partir de l’âge défini par le médecin. Avant 30 ans seulement une échographie et une IRM pourront être réalisées.

En savoir plus sur le CRDC AuRA

 

 

  • Hôpital

    Cancer du sein : vous informer sur le dépistage du cancer du sein

    Le Centre Léon Bérard vous informe sur le dépistage du cancer du sein

  • consultation d'oncogénétique

    Une consultation d'oncogénétique  

    Certains cancers du sein peuvent être héréditaires. Le Centre Léon Bérard propose une consultation d’oncologie génétique.

    En savoir plus
  • Comment prendre rendez-vous ?
    • 04 78 78 27 66

      Appelez-le secrétariat

La consultation d'oncogénétique en quelques mots

Cette consultation permet le diagnostic de prédispositions héréditaires.

Une fois le diagnostic effectué, un suivi adapté pourra être proposé aux personnes porteuses de ces prédispositions. Le but de la consultation de génétique est d’évaluer s’il existe dans une famille un risque particulier de cancer et si celui-ci peut être expliqué par une mutation génétique.

Ensuite selon les résultats des examens, des conseils pratiques de prévention et de dépistage seront donnés et un suivi adapté proposé. Une aide psychologique est également possible.

Une chirurgie prophylactique peut également être réalisée dans les cas très précis de mutation génétique avérée. 

  • Dépistage organisé Une mammographie tous les 2 ans
    • de 50 à 75 ans

      la tranche d'âge des femmes concernées par ce dépistage coordonné par le Centre Régional de Coordination du Dépistage des Cancers – Auvergne Rhône-Alpes

Octobre Rose : témoignage de Séverine sur le dépistage du cancer du sein

"Il est essentiel d'être informée pour pouvoir réagir au plus vite. Moi, ça m'a sauvé la vie. " C'est à 39 ans que l'on a diagnostiqué à Séverine un cancer du sein. Aujourd'hui, elle veut sensibiliser les femmes, notamment les femmes jeunes, au dépistage.

Séverine