Soins de support - Cancer du sein

Pr CHVETZOFF Gisèle a rédigé ce contenu
Soins de support
Douleur
Soins palliatifs

La gestion de la douleur après un cancer du sein

Dans toutes les prises en charge réalisées au Centre Léon Bérard, la priorité de l’ensemble des équipes soignantes est la prévention et la prise en charge des douleurs liées au cancer et à ses traitements. Cette priorité se décline à tous les stades possibles de la maladie : douleur liée aux examens, douleurs pendant les différentes phases de traitement, douleur séquellaire dans l’après-cancer, douleur en soins palliatifs. Ainsi par exemple, dès la chirurgie, une attention toute particulière est portée à la prise en charge de la douleur, gage d’un meilleur rétablissement, et d’une moindre survenue de douleurs chroniques ultérieures.

Les propositions de traitement peuvent être médicamenteuses, non médicamenteuses tels que l’hypnose, l’auriculothérapie, l’accompagnement psychologique, la réflexologie plantaire, ou encore techniques, comme de la radiologie interventionnelle... Ces soins peuvent être réalisés sur place ou avec des partenaires extérieurs.

La prise en charge est l’affaire de tous les professionnels dans les services mais s’il y a des besoins plus spécifiques, une demande est réalisée à l’équipe spécialisée du Centre Léon Bérard en gestion de la douleur. Cette équipe du DISSPO est composée du Pr Gisèle Chvetzoff (oncologue médical), le Dr Baylot (anesthésiste), le Dr Renard (médecine généraliste algologue), le Dr Chastenet (médecin assistant), le Dr Téqui (médecin généraliste algologue), le Pr Laurent (neurologue vacataire), trois infirmières, Mmes Abriol, Brasy et Grand Batista, et l’implication plus particulière de deux des psychologues de l’unité de spycho-oncologie : Mme Giner et M. Nichon. Elle est labellisée par l’ARS d’Auvergne Rhône-Alpes.

Ce service est accessible à tous, même à des patients atteints de cancer et soignés dans d’autres établissements, s’ils sont adressés au CLB par leur médecin pour la prise en charge de leurs douleurs.

Le cancer du sein est l’une des pathologies dans lesquelles la gestion de la douleur joue un rôle très important. En effet, les interventions comme la mastectomie mais aussi les chirurgies axillaires (curage ganglionnaire ou ganglion sentinelle) peuvent provoquer des douleurs aigues ou chroniques.

Dès la chirurgie, il est mis en œuvre des techniques d’anesthésie comme les blocs para vertébraux ou les infiltrations du site opératoire. Le CLB développe également de nouvelles pratiques, comme la chirurgie sous hypnose. Malgré cela, il existe le risque de développement de douleurs chroniques qui peuvent perdurer sur plusieurs mois voire années, ce sont les douleurs neuropathiques. Leur prise en charge peut être réalisée grâce à des traitements locaux comme des patchs, de la neurostimulation transcutanée et parfois des infiltrations ou des traitements généraux avec des médicaments tels que des antidépresseurs ou des antiépileptiques spécifiques aux douleurs neuropathiques.

De plus, la douleur s’intrique parfois avec d’autres difficultés, qui peuvent physiques (perte de mobilité de l’épaule, lymphœdème), nutritionnelles (prise de poids, réduction de l’activité physique), psychologiques (anxiété, mouvement dépressif, image de soi, sexualité), sociales (besoin d’aide à domicile, retour à l’emploi), etc. Différents professionnels coordonnent alors leurs efforts autour des patients et de leurs proches (psychologues, assistantes sociales, kinésithérapeutes, professeurs d’activité physique adaptée, diététiciennes, thérapies complémentaires…) pour proposer une prise en charge globale.

Si vous souffrez de douleurs n’hésitez pas à en parler avec votre chirurgien, oncologue ou infirmière de coordination : celles-ci sont fréquentes et plus elles sont prises en charge tôt, meilleurs sont les résultats.

  • Les chiffres des soins de support en 2020 au Centre Léon Bérard
    • 835

      patients pris en charge pour de l'analgésie

    • 191

      patients pris en charge en lymphologie

Dr GROSSETETE Catherine a rédigé ce contenu

La prise en charge des lymphœdèmes au Centre Léon Bérard 

La consultation de lymphologie est assurée au Centre Léon Bérard de façon bi-hebdomadaire par le Dr Catherine Grossetête.

 

Qu'est ce qu'un lymphœdème ?

Le lymphœdème correspond à une accumulation de la lymphe dans une partie du corps et se traduit par une augmentation de volume dans ce territoire. L’excès de lymphe est due à un dysfonctionnement du système lymphatique dans le territoire concerné. Il est engendré par les traitements des cancers : la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie; on parle alors de lymphoedème secondaire au cancer. Le lymphœdème est une maladie chronique qui nécessite une prise en charge médicale et un suivi. Son traitement consiste à réduire le volume du territoire atteint puis à le stabiliser afin d’altérer le moins possible la qualité de vie du patient. Plus le traitement est précoce meilleur est le résultat.

Le lymphœdème le plus étudié est celui du membre supérieur; il est secondaire au cancer du sein. Il survient parfois dans les 2ans qui suivent la prise en charge du cancer mais il peut apparaitre plus tardivement.

Le diagnostic de lymphoedème est confirmé pendant la consultation lymphologique au CLB.

En quoi consiste le traitement du lymphœdème ?

Le traitement est décidé en collaboration avec le patient. Une physiothérapie adaptée est prescrite et réalisée par des kinésithérapeutes formés à la prise en charge de cette pathologie. Le traitement sera complété par le port quotidien d’une orthèse (manchon, mitaine, gant….). Elle sera portée le jour, retirée la nuit.

Chaque année, au centre de formation du CLB, le Dr Catherine Grossetête, entourée de kinésithérapeutes experts, forme 16 à 20 kinésithérapeutes de la région Auvergne-Rhône-Alpes afin d’améliorer la prise en charge des patients atteints de lymphœdème. Pour stabiliser au mieux le lymphœdème secondaire, Il est important de mobiliser normalement le territoire concerné par cette pathologie. Pour le cancer du sein, mobiliser le membre supérieur et l’épaule du côté du sein opéré est fondamental, afin de permettre un drainage optimal de la lymphe. Les études récentes ont montré une meilleure réponse des traitements du lymphœdème chez les patients qui retrouvent une activité physique régulière et qui équilibrent leur alimentation pour atteindre un IMC recommandé.

Le système lymphatique joue un rôle important contre les infections. Lorsqu’un(e) patient(e) bénéficie d’un curage axillaire ou d’un ganglion sentinelle, il/elle doit être vigilant(e) vis-à-vis des infections qui touchent le membre du côté opéré. Toute brûlure, plaie, piqure doit être désinfectée avec précaution puis surveillée.

La lymphocèle est différente du lymphœdème. La lymphocèle est une collection de lymphe qui peut survenir après le traitement chirurgical d’un cancer. Elle peut être ponctionnée une ou deux fois si elle est gênante. Cependant elle se résorbera grâce à une compression locale par un bandage adapté et une reprise la plus rapide possible de la mobilité du membre du coté opéré.

  • APA

    Cancer du sein et activité physique adaptée : 3 questions à un expert, Rodolf Mongondry

    À l'occasion d'octobre rose, nous avons interrogé Rodolf Mongondry, enseignant en activité sportive adaptée au Centre Léon Bérard, sur la relation entre le sport et les patients atteints d'un cancer du sein.

    Lire l'article
  • Alimentation
    13 sep

    Cancer du sein et alimentation : les bonnes recettes

    4 questions à Marina Colombani, diététicienne du Département Cancer Environnement du Centre Léon Bérard, sur l'alimentation pendant le cancer du sein.

    Lire l'article

Les soins de support et l'accompagnement pendant vos traitements

Le Centre Léon Bérard est l’un des premiers centres français à avoir créé un service spécifique entièrement dédié aux soins de support ou soins complémentaires à la prise en charge de la maladie cancéreuse. Ce service, le DISSPO (Département interdisciplinaire de soins de support du patient en oncologie)  a fêté ses 15 ans en 2020. Il propose des prises en charge suivantes :

  • Accompagnement social, avec un diagnostic individualisé de chaque situation ;
  • Lutte contre les douleurs ;
  • Prise en charge nutritionnelle ;
  • Prise en charge des troubles sexuels
  • Kinésithérapie: Des séances de kinésithérapie peuvent être prescrites dans le cadre d’une rééducation éventuelle
  • Accompagnement psychologique : cette prise en charge peut être individuelle ou collective. Des groupes de paroles sont organisés. Un groupe de soutien s'adresse à toutes les femmes atteintes d'un cancer du sein localisé, quelle que soit la période de traitement du diagnostic à la surveillance, et y compris la phase de reconstruction mammaire.
  • Consultation de tabacologie

Pour mieux vivre vos traitements, d'autres activités vous sont aussi proposées :

  • L'activité physique adaptée
  • Des soins de socio-esthétique
  • Des conseils sur la perte de vos cheveux ou le nouage de bandeau
  • Des consultations et ateliers en Education thérapeutique

Un espace de rencontres et d'information patient vous accueille également du mardi au jeudi, de 9 à 17 heures, il est situé dans le hall d'accueil 1. Vous pourrez échanger avec l'accompagnatrice en santé ou trouver des documents sur votre maladie, ses traitements, les relations avec vos proches ou la vie après la maladie.

L'ERI, un espace pour échanger et s'informer

Enfin des associations de patients sont également présentes pour vous épauler ou répondre à vos interrogations : Europa Donna, Vivre comme avant... Demandez leurs coordonnées à l'ERI.

  • activité physique pendant les traitements

    Pendant mon traitement, je peux bouger

    Découvrez quels exercices vous pouvez réaliser pendant les traitements avec les conseils de nos enseignants en APA

    Voir le programme
  • Activité Physique Adaptée au CLB au 31 décembre 2017
    • Plus de 600

      patients ont participé au programme d'APA depuis 2010

    • 2010

      L'année de lancement de l'APA au CLB

    En savoir plus sur l'APA au CLB

La prise en charge du lymphoedème ou gros bras

Le Centre Léon Bérard propose également une prise en charge spécifique pour lutter contre le lymphoedème, également appelé "gros bras". Une consultation pourra vous être proposée ainsi qu'un suivi adapté.Depuis début 2013, le Dr Catherine Grossetête, médecin vasculaire, assure cette prise en charge des lymphoedèmes secondaires, lors de deux vacations les lundis matins et vendredis après-midis.

Prendre rendez-vous : 04 78 78 26 57

Un espace 100% dédié au bien-être

Avant, pendant ou après vos traitements de chimiothérapie et de radiothérapie, vous souhaitez avoir des conseils appropriés sur les soins esthétiques ou la coiffure. Des conseils sont donnés sur la chute des cheveux, les prothèses capillaires, les soins de la peau, les soins des ongles, le maquillage correcteur.

deux socio-esthéticiennes