Traitements - Cancer du poumon

Dr PEROL Maurice a rédigé ce contenu
Pneumologie
Tumeurs thoraciques
Cancérologie médicale

La chirurgie

La chirurgie du cancer pulmonaire primitif ainsi que toutes les chirurgies thoraciques est réalisée au Centre Léon Bérard. Elle consiste à enlever une partie anatomique du poumon contenant la tumeur et à prélever les ganglions thoraciques. Elle peut être suivie par un traitement complémentaire notamment par chimiothérapie.  

La chirurgie est proposée aux malades en cas de tumeur pulmonaire localisée chez des patients  ayant une bonne fonction respiratoire, en l’absence de contre-indication générale ou anesthésique. Une chimiothérapie préalable est parfois souhaitable pour faciliter le geste chirurgical en faisant diminuer le volume tumoral.

Après la chirurgie, une chimiothérapie complémentaire peut aussi être prescrite et éventuellement des séances de radiothérapie.

Les soins post-opératoires sont adaptés avec une prise en charge psychologique et de la douleur, proposée en lien avec l’équipe spécialisée en soins de support.

Une des spécificités de l’établissement est la pratique de la chimiohyperthermie intrapleurale, pour traiter les atteintes pleurales de tumeurs thymiques par exemple.

Les traitements généraux des cancers du poumon

La chimiothérapie est proposée dans la majorité des cancers du poumon sauf pour les petites tumeurs sans atteinte ganglionnaire. Elle peut être associée à de l’immunothérapie qui permet d’utiliser le système immunitaire pour éliminer la tumeur dans les formes les plus avancées de la maladie.

Certains cancers du poumon dépendent de la survenue d’une altération de l’ADN survenant dans des cellules normales, les transformant en cellules cancéreuses. Lorsqu’une telle altération est retrouvée sur les prélèvements tumoraux, la maladie peut être parfois traitée par un traitement ciblé administré par voie orale.

  • immunothérapie

    Immunothérapie : un projet PIONeeR pour le cancer du poumon

    Le Centre Léon Bérard est l’un des acteurs du projet international PIONeeR « immuno-oncologie de précision pour les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules avancé et résistant au traitement PD-1/PD-L1 »

    Lire l'article

La radiothérapie

La radiothérapie peut être prescrite soit comme traitement exclusif pour les tumeurs non opérables. Elle est alors souvent associée à une chimiothérapie, soit plus rarement en post-opératoire.

Le Centre Léon Bérard dispose d'un plateau technique complet pour la prise en charge des tumeurs bronchiques, avec une expertise particulière dans les nouvelles technologies qui permettent un traitement de plus en plus personnalisé en fonction des situations.

Le CLB propose deux techniques :

La radiothérapie normofractionnée :

  • la traditionnelle radiothérapie conformationnelle utilisée en routine, le plateau technique du CLB offre la possibilité de traiter en modulation d’intensité notamment sur Tomothérapie® (machine dédiée) ou sur accélérateur récent (arcthérapie de type V-Mat), permettant de « sculpter » au mieux la région tumorale en optimisant la protection des organes critiques à proximité (poumon sain, moelle épinière, oesophage…).
  • la stéréotaxie est utilisée dans certaines indications très précises. Elle est réalisée sur une machine dédiée appelée Cyberknife® qui permet de délivrer une dose bien plus importante à celle habituellement possible au niveau de la tumeur, tout en permettant une épargne maximale des organes à risque.

la radiologie interventionnelle

Le Centre Léon Bérard pratique la radiologie interventionelle et propose les techniques de thermo-ablation percutanée des lésions pulmonaires. Ces techniques mini-invasives, incluant la radiofréquence et les microondes de traitement curatif, sont réalisées aux stades précoces de cancer pulmonaire ou de métastases pulmonaires stables en alternative à la chirurgie. Elles sont indiquées dans les tumeurs de petite taille (moins de 3 cm).

La radiofréquence percutanée est un geste simple qui ne nécessite qu’une à deux nuits d'hospitalisation. La procédure est réalisée sous anesthésie générale, parfois sous neuroleptanalgésie, par voie percutanée radiologique, sous guidage scanographique dans un bloc opératoire dédié.  

Une concertation pluridisciplinaire est indispensable avant toute décision afin de juger de la faisabilité de ce traitement. Un suivi rigoureux par imagerie est primordial pour détecter une éventuelle récidive locale.

La curiethérapie

La curiethérapie peut être préscrite pour la prise en charge des lésions endobronchiques. Elle est réalisée sous anesthésie générale, en collaboration étroite avec les pneumologues, dans le cas de tumeurs localisées des bronches, accessibles à la fibroscopie. Ce traitement permet avec un nombre limité de séances (5 à 6 en général) d’offrir là-encore des chances importantes de contrôle de la tumeur avec un risque limité d’effets secondaires.