La radiologie interventionnelle : une nouvelle arme contre le cancer

Ils se  pratiquent à travers la peau, par le réseau vasculaire ou les voies naturelles, à l’aide d’aiguilles ou d’injections de produit par l’intermédiaire de cathéters. Ils ont notamment l’avantage d’être moins invasifs pour le patient qu’une chirurgie classique.

Ces techniques dites mini-invasives permettent d’accéder à une cible tumorale en profondeur en utilisant les voies naturelles (système urinaire, tube digestif…), le réseau vasculaire (artères ou veines) ou en choisissant un chemin court et sans risque au travers d’un organe (ex : voie transcutanée pour le foie ou les vertèbres).

Les actes spécifiques de radiologie interventionnelle

  • des interventions de radiologie interventionnelle à visée curative de la tumeur avec sa destruction par plusieurs types de procédés, comme le froid, le laser, les ultrasons ou d’autres traitements
  • des interventions de radiologie interventionnelle à visée curative des complications de la tumeur
  • des interventions de radiologie interventionnelle pour permettre un autre traitement curatif
  • des interventions de radiologie interventionnelle pour la gestion de la douleur (spondyloplastie ou cimentoplastie)
  • des interventions de radiologie interventionnelle pour la mise en place de prothèses, de gastrostomie…
  • Hôpital

    Qu'est-ce que la Radiologie Interventionnelle ?

    En savoir plus sur la radiologie interventionnelle en vidéo

  • Radiologie interventionnelle au CLB
    • 04 26 55 67 73

      Contacter le service de radiologie interventionnelle

Délivrer un traitement au plus près de la tumeur avec la radiologie interventionnelle

Développée depuis une quinzaine d’années au Centre Léon Bérard, la radiologie interventionnelle utilise l’imagerie médicale (rayons X, ultrasons, résonance magnétique) pour envisager des interventions dans le corps humain.

Unique en Rhône-Alpes, le plateau de radiologie interventionnelle du CLB se compose d’un bloc opératoire interventionnel composé de deux salles, d’une unité de soins avec 15 lits dédiés et d’une équipe pluridisciplinaire experte et qualifiée.

Réalisés le plus souvent sous anesthésie générale, ces gestes diagnostiques ou de traitements se pratiquent par voie percutanée, par le réseau vasculaire ou les voies naturelles. L’avantage de cette technique est d’être mini-invasive. Les suites sont donc souvent plus simples et plus courtes pour le patient qu’avec une chirurgie.

 

La radiologie interventionnelle permet le guidage dans les artères au plus près de la tumeur pour y délivrer directement les traitements, à la place ou en association à un traitement diffus dans tous le corps administré par une chimiothérapie classique, c’est-à-dire par les veines.

Les traitements en question sont multiples : particules ischémiantes (embolisation), chimiothérapie en infusion longue par des cathéters implantés, en émulsion (chimioembolisation), ou fixée sur des billes bloquées dans la tumeur (Drug Elucting Beads©), particules radioactives (radioembolisation à l’Yttrium 90).

Ces traitements innovants trouvent chaque jour de plus en plus leur place au sein des stratégies classiques. Ils sont utilisés dans le traitement du cancer primitif du foie (CHC ou carcinome hépato cellulaire), les métastases hépatiques de cancer colorectal, les carcinomes bronchique ou rénal, mais peut s’envisager dans tout cancer dès lors qu’un contrôle locorégional de la maladie est visée, et qu’il existe une vascularisation tumorale exclusive permettant le geste.

Interventions diagnostiques

Les interventions diagnostiques représentent une partie importante de l’activité de radiologie interventionnelle du CLB. Il s’agit de biopsies (cytoponction et microbiopsie guidées) qui sont ensuite analysées par les spécialistes du CLB en anatomo-pathologie et/ou en biologie moléculaire.

Interventions thérapeutiques

Les interventions thérapeutiques pratiquées au CLB proposent de nouvelles prises en charge pour le patient. Suivant la pathologie cancéreuse, l’organe touché et le volume de la tumeur, les radiologues interventionnels disposent d’un panel de gestes. Cette technique permet ainsi la destruction focalisée des lésions tumorales, par des traitements thermiques : soit par la chaleur grâce à des radiofréquences ou des micro-ondes (aiguilles chauffées par un courant alternatif), soit par le froid grâce à la cryothérapie (les aiguilles sont refroidies à -40°, congelant les tissus ciblés).

  • radiologie-interventionnelle-lutte-contre-la-douleur-cancer

    La Radiologie Interventionelle, une arme contre la douleur

    Au Centre Léon Bérard, la radiologie interventionnelle concourt significativement à la prise en charge de la douleur du patient.

    Lire l'article