Traitements - Cancer du colon et du rectum

Pour les tumeurs localisées

La chirurgie

La chirurgie est la seule thérapie qui permet de traiter le cancer en dehors de la résection endoscopique réservée à des tumeurs débutantes. Elle enlève la tumeur et les ganglions. Le CLB est particulièrement spécialisé dans la prise en charge chirurgicale de ces métastases notamment hépatiques. Dans certains cas, il est également possible d’avoir recours à des techniques non chirurgicales sous guidage radiologique (radiofréquence) ou en radiothérapie. Le Centre Léon Bérard est spécialisé dans la prise en charge des cas complexes et des stades avancés de la maladie.

La Chimiothérapie

Afin de diminuer le risque de rechute ultérieure, une chimiothérapie dite adjuvante est préconisée notamment en cas d’atteinte ganglionnaire. Celle-ci est administrée par voie intraveineuse par le biais d’un port-à-cath® (PAC). Avant de débuter la chimiothérapie une prise de sang pour dosage de l’uracilémie doit être réalisée.

Point vocabulaire : port-à-cath® par e-cancer.fr

Petit boîtier placé sous la peau (généralement au niveau du thorax) et relié à un petit tuyau, appelé cathéter, glissé dans une veine. Un port-à-cath® permet d’injecter un produit à travers la peau dans le sang à l’aide d’une aiguille, ce qui évite d'abîmer les veines des bras. On parle aussi de PAC ou de chambre implantable. Un port-à-cath® est posé sous anesthésie locale ou générale. Il peut rester en place plusieurs mois.

Pour les tumeurs avancées

En cas de maladie métastatique le traitement débute généralement par une chimiothérapie joint parfois d’une thérapie ciblée. En fonction de la réponse et du contrôle de la maladie, une chirurgie secondaire des métastases peut être proposée.

En parallèle des traitements spécifiques, une prise en charge des soins de supports peut être proposée : prise en charge nutritionnelle, douleur, soutien psychologique, activité physique adaptée...

Une inclusion dans un essai thérapeutique sera proposée dans la mesure des essais actuellement en cours au Centre.

Les thérapeutiques de recours

La chimio-hyperthermie intra-péritonéale (CHIP) peut être proposée dans certains cas de carcinose péritonéale. Il s’agit d’une technique proposée au Centre Léon Bérard depuis plusieurs années La chimiothérapie intra péritonéale est une autre manière d’administrer la chimiothérapie, qui consiste à injecter les médicaments de chimiothérapie dans la cavité péritonéale, directement au contact des organes abdominaux, associée à un bain de liquide chauffé à 42 degrés Celsius après avoir enlevé les lésions résiduelles.

La radiothérapie conformationnelle et par modulation d'intensité (IMRT) est pratiquée au Centre Léon Bérard. Cette technique de radiothérapie permet d’adapter (on dit aussi conformer) le plus possible la zone irradiée à la zone à irradier grâce à l’utilisation de moyens d’imagerie (scanner, IRM) et d’un logiciel informatique spécifique en trois dimensions. Cette technique permet d’améliorer la distribution de la dose d’irradiation à un volume cible tumoral de forme complexe en diminuant la dose d’irradiation aux tissus sains de voisinage.

La radiologie interventionnelle est également proposée au Centre Léon Bérard. Cette technique utilise les équipements d’imagerie médicale (scanner) pour guider des traitements locaux par radiofréquences.