Prévention et dépistage - Cancer du col de l'utérus

Prévention

Il existe une centaine de types d’HPV, et une trentaine peuvent concerner la sphère génitale. Ceux-ci peuvent occasionner les verrues génitales ou être « oncogènes » sur le col utérin.
Le cancer du col l’utérus, est un des seuls cancers pour lequel nous avons un moyen de prévention : la VACCINATION anti-HPV.

La majorité des adolescents et jeunes adultes rencontrent l’HPV au début de leur activité sexuelle, malgré l’utilisation de préservatifs, puis l’éliminent spontanément.

Il est donc recommandé de vacciner toutes les filles et les garçons entre 11 et 14 ans (2 doses). Si le vaccin n’a pas pu être réalisé à ce moment-là, un rattrapage est possible jusqu’à l’âge de 19 ans  

Ainsi, on peut empêcher la survenue de plus de 90% des lésions précancéreuses et plus de 70% des cancers du col utérin.

Le tabac est facteur favorisant la persistance des HPV sur le col utérin.

Dépistage

Il est indispensable chez toutes les femmes, car le vaccin ne peut pas empêcher la totalité des cancers du col utérin.

Le dépistage se fait de 25 ans à 65 ans (chez le gynécologue ou le médecin traitant) :

  • De 25 à 30 ans : frottis tous les 3 ans après 2 frottis normaux à un an d’intervalle 
  • A partir de 30 ans : un test HPV tous les 5 ans.
  • rousset-jablonski

    Cancers et vaccin contre le papillomavirus pour les garçons : le Dr Rousset Jablonski répond aux questions

    La vaccination contre le papillomavirus humain (ou HPV) a récemment été élargie aux jeunes garçons. L'occasion de demander au Dr Rousset-Jablonski, de répondre à quelques-unes de nos questions.

    Lire l'article