Soins de support - Cancer de l'endomètre

Fournier Baptiste a rédigé ce contenu
Prévention

MONGONDRY Rodolf a rédigé ce contenu
Santé publique

 

 

L’avancée en âge augmente la probabilité d’avoir un cancer. Tout comme notre patrimoine génétique ou notre sexe, ce sont des facteurs non évitables. Mais d’autres facteurs, comme le surpoids et le manque d’activité physique, sont eux contrôlables.

Des études scientifiques ont montré qu’une activité physique régulière pouvait diminuer le risque de développer de nombreuses maladies chroniques, dont le cancer.

L’activité physique est aussi importante pendant et après les traitements du cancer puisqu’elle permet de réduire les effets secondaires (fatigue, déconditionnement physique, prise de poids, etc.), d’améliorer la tolérance aux traitements et contribue à limiter le risque de récidive.

Par exemple, dans les cas du cancer de l’endomètre, des études prometteuses ont montré :

  • qu’un programme d’activités physiques de loisirs réalisé plusieurs fois par semaine durant les traitements pouvait améliorer la condition physique et qualité de vie des patients et
  • qu’une pratique d’activité physique de loisirs élevée après le diagnostic pouvait augmenter la survie des patients.

Au Centre Léon Bérard, l’équipe des enseignants en APA (Activité Physique Adaptée) est présente pour vous proposer des conseils et exercices adaptés à votre maladie, mais aussi à vos besoins et à vos envies.

Parlez-en à votre médecin et/ou venez rencontrer l’équipe d'APA à l’Espace Pyramide (sous-sol, accueil 1).

  • L'activité physique adaptée chez les personnes âgées

    Recommandations, conseils, aide à la prévention... découvrez tout sur l'APA pour les séniors.

    À découvrir...
  • sport

    Mieux vivre son cancer au quotidien

    Le Centre Léon Bérard propose gratuitement aux patientes du Centre Léon Bérard des cours d'activité physique adaptée, des soins de socio-esthétique,...

    Cliquez ici