Diagnostic - Cancer de l'endomètre

Dr CHOPIN Nicolas a rédigé ce contenu
Gynécologie
Sénologie
Chirurgie cancérologique

Dr ROSSI Léa a rédigé ce contenu
Gynécologie
Sénologie
Chirurgie cancérologique
Chirurgie reconstructrice

Le diagnostic nécessitera un examen clinique, un frottis, voire une colposcopie. Une hystéroscopie, examen qui consiste à explorer la paroi interne du corps et du col utérin à l'aide d'un endoscope, peut être prescrit.

Un prélèvement des lésions ou biopsie permettra à un médecin anatomopathologiste de préciser la nature exacte de la tumeur. Pour les tumeurs de l'endomètre, des examens d’imagerie (scanner ou IRM) pourront être pratiqués au CLB afin de rechercher une éventuelle extension de la maladie à d’autres organes dans le cadre d'un bilan d’extension.

L’un des seuls symptômes du cancer de l’endomètre est la survenue de saignements vaginaux chez la femme ménopausée. Aujourd’hui, sauf cas particulier, il n’existe pas de dépistage validé du cancer de l’endomètre.

ENDOMETRIOSE ET CANCER DE L'ENDOMETRE

L’endométriose, qui est une maladie inflammatoire et chronique de l’appareil génital féminin s’expliquant par le développement de l’endomètre en dehors de l'utérus, n'a aucun rapport avec le cancer de l’endomètre et n’en constitue donc pas un facteur de risque.

Le diagnostic du cancer de l’endomètre peut être réalisé au Centre Léon Bérard. Il nécessitera un examen clinique, plus ou moins une hystéroscopie. C’est une intervention qui permet de visualiser l’intérieur de l’utérus en passant par les voies naturelles à l’aide d’un optique et de réaliser des biopsies ciblées lorsqu’elles sont nécessaires.

Généralement, le diagnostic nécessitera effectivement et également une biopsie ciblée qui permettra à un médecin anatomopathologiste de préciser la nature exacte de la tumeur. Pour les tumeurs de l'endomètre, des examens d’imagerie (scanner/PET scanner ou IRM) pourront être pratiqués au Centre Léon Bérard afin de rechercher une éventuelle extension de la maladie à d’autres organes dans le cadre d'un bilan d’extension.

Le plus souvent, le cancer de l’endomètre est diagnostiqué à des stades débutants et est donc un cancer de bon pronostic.

Cependant, il est important de préciser qu’il existe différents types de cancer de l’endomètre. Le premier, représenté par les carcinomes endométrioïdes est de très bon pronostic. Ils correspondent à 80% des cancers de l’endomètre diagnostiqués. Les 20% restants concernent d’autres types, c'est-à-dire les carcinomes papillaires séreux ou à cellules claires qui provoquent des tumeurs plus agressives et qui sont alors de moins bon pronostic.

Cas particulier :

Dans de rares cas les cancers de l’endomètre s’intègrent dans un syndrome génétique appelé syndrome de Lynch : il doit être recherché systématiquement en cas de cancer de l’endomètre chez une femme non ménopausée car il peut être associé à d’autres cancers. Il justifie aussi un dépistage oncogénétique familial.

  • radiologie

    Le département de radiologie du CLB

    Découvrir les différents examens pratiqués au Centre Léon Bérard.

    En savoir plus