Cancer de la vulve

Le cancer de vulve se développe à la suite de lésions dites précancéreuses. Les lésions précancéreuses peuvent être liées à une infection au Papillomavirus (HPV) ou non (maladie de Paget, lichen scléro-atrophique ou scléreux par exemple). Elles peuvent passer inaperçues et n’entraîner aucun symptôme, ou s’associer à des sensations de démangeaisons, de brûlures. Il est important de ne pas négliger des démangeaisons vulvaires qui persistent malgré un traitement antimycosique, et consulter un médecin gynécologue, une sage-femme, un médecin généraliste… L’examen clinique de la vulve permettra au médecin de mettre en évidence ces éventuelles lésions. Un traitement adapté pourra être mis en place ainsi qu’une surveillance pour éviter le développement d’un cancer de vulve. La surveillance de lésions précancéreuses au long cours est importante, car un cancer de vulve peut apparaître des années après le diagnostic de ces dernières. Ce suivi permettra de traiter les lésions pré-cancéreuses pour éviter leur évolution vers un cancer, ou de diagnostiquer à un stade débutant un éventuel cancer de vulve. La prise en charge d’un cancer de vulve doit être réalisée par des médecins formés et spécialisés dans le cancer de vulve. Le Centre Léon Bérard regroupe des spécialistes de ces pathologies.

77 ans

L'âge médian du diagnostic

Les chiffres du cancer de la vulve en France en 2018

1000 par an

Cas de cancer de la vulve

Les chiffres du cancer de la vulve en France en 2018

Les experts du cancer de la vulve au Centre Léon Bérard

Le Dr Mellie Heinemann (chirurgienne), le Dr Léa Rossi (chirurgienne), le Dr Nicolas Chopin (chirurgien), le Dr Olivier Tredan (oncologue), le Dr Anne Agathe Serre (radiothérapeute) et le Dr Christine Rousset-Jablonski (gynécologue médicale).

  • LES QUESTIONS SUR LE CANCER DE LA VULVE LES REPONSES DU DR HEINEMANN
    • Quelles sont les raisons d’un cancer de la vulve ?

      On ne sait pas pourquoi une patiente fera un cancer de vulve. Par contre on sait que celui-ci a des facteurs de risque comme le papillomavirus ou le tabac.

  • LES QUESTIONS SUR LE CANCER DE LA VULVE LES REPONSES DU DR HEINEMANN
    • Quels sont les facteurs de risque d’un cancer de la vulve ?

      Les facteurs de risque sont marqués notamment par la consommation de tabac, l’âge, une infection à HPV au niveau du col, de la vulve ou du vagin, et une immunodépression liée à un traitement ou congénitale.

  • LES QUESTIONS SUR LE CANCER DE LA VULVE LES REPONSES DU DR HEINEMANN
    • Le cancer de la vulve est-il un cancer fréquent ?

      Non, le cancer de la vulve est un rare cancer de la femme. Il représente 3 à 5% des cancers de la femme.