Traitements - Cancer de la vulve

Dr HEINEMANN Mellie a rédigé ce contenu
Chirurgie cancérologique
Sénologie - Gynécologie

La chirurgie :

La chirurgie du cancer de la vulve comprend deux étapes. La première étape consiste dans le prélèvement des ganglions au niveau de l’aine.

Il existe deux possibilités pour la chirurgie des ganglions :

  • Soit la technique des ganglions sentinelles, soit le curage ganglionnaire inguino-fémoral ou de l’aine*. Ce curage ganglionnaire* est nécessaire quand les ganglions sentinelles sont malades ou si le cancer de vulve a une taille de plus de 4cm.
  • La deuxième étape consiste à enlever le cancer de la vulve en enlevant la lésion, la « boule » avec du tissu sain tout autour pour avoir des limites saines. Cette chirurgie peut avoir des conséquences sur l’anus ou l’urètre selon la localisation du cancer. Parfois on est obligé de faire une stomie* temporaire ou définitive, ou mettre en place une sonde urinaire un certain temps. Il est parfois nécessaire de faire un lambeau* pour recouvrir la zone où on a enlevé le cancer. Ce lambeau peut être fait par le chirurgien gynécologue oncologue ou un chirurgien plasticien. Au Centre Léon Bérard, les équipes de chirurgie plastique, chirurgie gynécologue oncologue travaillent ensemble pour réaliser certaines chirurgies pour des cancers de vulve.

Radiothérapie :

La radiothérapie est un traitement qui consiste à utiliser des rayons sur des zones déterminées pour traiter ou compléter le traitement d’un cancer. Dans le cancer de la vulve, la radiothérapie est très souvent réalisée après la chirurgie pour éviter la récidive du cancer. Dans les cas où l’on ne peut pas réaliser une chirurgie du cancer, la radiothérapie seule ou associée à une chimiothérapie permettra de traiter le cancer. Il est possible de conjuguer deux techniques de radiothérapie : radiothérapie externe et curiethérapie. Ces traitements cibleront la vulve et les ganglions de l’aine et du pelvis. Il durera généralement 6 à 7 semaines et peut provoquer des sensations de brûlures désagréables pour la patiente sur la zone traitée. Afin d’alléger la douleur des patientes, des soins de supports leur sont proposés au Centre Léon Bérard.

La chimiothérapie :

Dans les cancers de vulve, on associe souvent la radiothérapie à de la chimiothérapie pour augmenter l’efficacité de celle-ci. Également la chimiothérapie ou d’autres traitements per os ou par voie intraveineuse peuvent être utilisés en cas de cancer de vulve avec des métastases ou récidivant. Actuellement au Centre Léon Bérard, l’équipe d’oncologie médicale (lien interne vers page oncologue médical gynécologie) peut vous proposez de participer à des essais cliniques ou protocole de recherches dans certains cas pour traiter un cancer de vulve.

POINT VOCABULAIRE

Méthode du ganglion sentinelle : La technique du ganglion sentinelle consiste à injecter dans la zone à traiter un produit émettant un rayonnement radioactif (sans danger pour le patient), associé dans certains cas à un liquide colorant (bleu patenté) ou vert (ICG). Ces produits se concentrent alors dans le ou les premiers ganglion(s) lymphatiques qui pourraient être touchés par le cancer, c’est pour cela qu’ils sont appelés ganglion(s) sentinelle(s). On les enlève pour les analyser et éviter un curage ganglionnaire si les ganglions sentinelles ne sont pas malades. Cette technique diminue les risques secondaires à un curage ganglionnaire comme la « grosse jambe » ou lymphœdème, la lymphocèle… Enfin, on adaptera le choix des traitements complémentaires en fonction de l’atteinte ou non de(s) ganglion(s) sentinelle(s).

Curage ganglionnaire : Un curage ganglionnaire a pour but d’enlever les ganglions lymphatiques en lien avec la tumeur selon une zone anatomique du corps humain. Les ganglions représentent le premier relais pour permettre le développement des métastases. L’analyse des ganglions permet de préciser le stade de la maladie et adapter le choix des traitements complémentaires.

Stomie : La stomie digestive est une ouverture créée dans le côlon ou l’intestin grêle pour évacuer les selles lorsqu’elles ne peuvent plus l’être par les voies naturelles. Elle peut être réalisée lors d’une intervention chirurgicale visant à enlever une tumeur qui a envahi l’intestin grêle, le côlon ou le rectum. Elle est créée à travers l’abdomen.

Lambeau : Un lambeau est une technique chirurgicale qui permet d'apporter du tissu d’une zone de votre corps pour réparer une perte de substance à la suite de la chirurgie dans notre cas. Il existe 3 principaux types de lambeaux :

  • Lambeau local qui consiste à déplacer un fragment de tissu d'une région anatomique voisine.
  • Lambeau pédiculé pour lequel le pédicule (comprenant une artère, une veine et souvent un nerf) n'est pas coupé, et le lambeau permet de faire venir d'une région distante des tissus de reconstruction.
  • Lambeau libre pour lequel le pédicule est coupé, puis réanastomosé (re-branché) à l'aide d'un microscope.