Cancers de la peau

  • Les cancers de la peau en chiffre
    • 11 176

      cas de cancers de la peau estimés en 2012

    • 2 à 3%

      des cancers sont des mélanomes de la peau

    • 278

      patients ont été pris en charge pour un cancer de la peau au Centre Léon Bérard en 2017

  •  	cancer-de-la-peau

    Comment se développe un mélanome ?

    80 % des mélanomes de la peau se développent à partir d'une peau saine et apparaissent sous la forme d'un tâche. 20% des mélanomes se développent à partir d'un grain de beauté existant

Les spécialistes des cancers de la peau au Centre Léon Bérard

Les médecins spécialistes du cancer de la peau au centre Léon Bérard sont notamment le Dr Mona Amini-Adle et le Dr Anne-Marie Provensal.

Les cancers cutanés représentent un vrai enjeu de santé publique compte tenu de leur fréquence de plus en plus importante. Le facteur de risque principal de la survenue de ces cancers est le soleil. Les cancers cutanés se développent à partir des cellules constituant la peau. Il existe différents types de cancers cutanés incluant:

  • Les carcinomes baso cellulaires (représentant le cancer le plus fréquent de l’humanité) ;
  • les carcinomes épidermoïdes,
  • les mélanomes.

D’autres cancers cutanés plus rares existent. Ces cancers sont le carcinome neuro endocrine cutané (ou carcinome à cellules de Merkel) ; les carcinomes annexiels, les dermatofibrosarcomes (représentant un sarcome cutané).

Les lymphomes cutanés sont également une variété de cancer pouvant se loger dans la peau et se développant à partir de petites cellules immunitaires appelés lymphocytes.

Le meilleur traitement de ces cancers (hormis les lymphomes) reste la chirurgie qui permet la guérison de ces tumeurs lorsqu’elles sont prises en charge précocement.

Pour mieux comprendre les cancers cutanés, voici un schéma explicitant l’anatomie de la peau qui est faite de trois couches (de la superficie à la profondeur) : l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

L’épiderme est la couche la plus superficielle de la peau. L’épiderme est constitué de plusieurs couches de cellules appelées les kératinocytes (qui ont pour fonction de fabriquer le ciment de la peau (couche cornée) faisant la barrière avec le monde extérieure.)

  • A la base de la première couche se trouve la couche basale. Sous l’effet du soleil, d’une immuno suppression (greffé d’organe ou VIH), entre autre, les cellules de la couche basale peuvent se transformer en cellules cancéreuses et donner le carcinome baso-cellulaire.

 

  • Au-dessus de la couche basale, se trouve la couche épineuse. Les carcinomes épidermoides se développent à partir de ces cellules de cette couche.

 

  • Entre les cellules de la couche basale se trouve les mélanocytes qui sont des cellules qui fabriquent le pigment de la peau. La coloration de la peau humaine dépend de ces cellules. Les personnes de phototype foncé ont des mélanocytes qui fabriquent du pigment foncé. Les mélanocytes des individus de phototype clair fabriquent du pigment clair :

Lorsque les mélanocytes se multiplient de manière homogène cela forme le grain de beauté, appelé aussi naevus.

Sous l’effet du soleil (et surtout de coups de soleils, intense de la petite enfance), un mélanocyte peut devenir cancéreuse et entrainer le mélanome.

 

Le Centre Léon Bérard (CLB) propose une consultation spécialisée de cancérologie cutanée pour tous les âges y compris les enfants et dédiée au dépistage, au diagnostic et au traitement des tumeurs cutanées. Pour les patients âgés, une concertation avec des gériatres spécialisés en oncologie devient indispensable afin de proposer un projet thérapeutique cohérent et humaniste. C’est en ce sens que le Centre Léon Bérard a mis en place une équipe spécialisée en oncogériatrie (UPOG : Unité pilote d’oncogériatrie labellisée par l’Institut national du cancer INCa).

Le centre dispose d’une équipe de plusieurs dermatologues impliqués dans la prise en charge de tous les cas de cancers de la peau (du stade chirurgicale au stade de maladie avancée). Par ailleurs le centre s’est doté d’un outil puissant (le FotoFinder ®) pour la surveillance dans le temps des lésions cutanées. Le Fotofinder ® permet de prendre des photographies cliniques et dermoscopiques des grains de beauté et de le réitérer dans le temps pour permettre de détecter toute modification nécessitant l’ablation d’une lésion suspecte.

Dans les cas complexes, la meilleure option thérapeutique est discutée dans le cadre d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP cancérologie cutanées du CLB) et parfois au niveau national dans le groupe de cancérologie cutané de la société française de dermatologie, groupe auquel participent les médecins dermatologues du Centre Léon Bérard.

Quels sont les FACTEURS DE RISQUES des cancers cutanés ?

  • Le soleil est le plus grand facteur de risque
  • La peau claire
  • La mauvaise aptitude au bronzage et les coups de soleil de la petite enfance
  • Le nombre de grain de beauté (pour le mélanome)
  • L’exposition aux goudrons de houilles, arsenic, hydrocarbures (pour le carcinome épidermoïde)
  • Antécédents familiaux (pour le mélanome)
  • Génodermatoses (syndrome de Gorlin pour les carcinomes baso cellulaire)
  • Irradiations ionisantes
  • L’immunosuppression (greffé d’organe, le SIDA)

Si vous présentez une lésion suspecte, qui est noire, qui saigne, qui s’est modifiée récemment, vous pouvez obtenir un RDV de consultation dans les plus brefs délais avec un dermatologue du CLB.

Pour cela, il vous suffit de consulter votre médecin traitant qui déterminera l’indication d’une consultation spécialisée en dermatologie. La lettre du médecin traitant pourra ensuite être adressée par mail associée à une photographie de votre lésion. L’ensemble de ces éléments seront analysé par les dermatologues du Centre. Le numéro de secrétariat à contacter pour obtenir un rdv est le 04 78 78 59 96. Le secrétariat vous communiquera le mail pour adresser la lettre de votre médecin traitant et les photos de la lésion qui vous inquiète.