Monique, patiente au CLB : « Lorsque les enseignants en Activité Physique Adaptée m’ont contacté pour me proposer une alternative à distance, j’ai tout de suite été enthousiaste ! »

Activité Physique Adaptée en période de COVID-19

Dans ce contexte épidémique exceptionnel, le recours à la visioconférence a constitué une réponse pour la continuité des soins de support et a permis ainsi la limitation des risques de propagation de la COVID-19. De nombreux salariés du CLB se sont fortement mobilisés depuis le début de l'épidémie en organisant certaines activités de soins de support comme l’APA, directement en ligne. L’objectif ? Répondre aux besoins de prise en charge des patients et de leurs proches, qui reçoivent très bien cette nouvelle organisation. Rencontre avec Monique, une patiente ayant réalisé ses ateliers d’Éducation Thérapeutique en APA à distance ces 3 derniers mois.

Pourriez-vous brièvement vous présenter ?
Monique :
Je m’appelle Monique, j’ai 48 ans et je suis mère de 2 adolescents de 13 et 14 ans. Je travaille en tant que Directeur Qualité dans une petite entreprise du Rhône.

Où en êtes-vous actuellement face au cancer ?

Monique :
On m’a détecté un cancer du sein en fin d’année et j’ai été prise en charge au Centre Léon Bérard tout début 2020. Je suis entrée dans l’étude DISCO fin février 2020 suite à la proposition que m’a faite la chirurgienne au cours de mon traitement.

Amélie, enseignante en APA - Réalisation d'un atelier en visioconférence

J'ai trouvé ce nouveau fonctionnement très sympathique mais aussi très vivant et bienveillant. "

Qu'est-ce qui a changé depuis le début de la crise COVID-19 pour vous, dans votre quotidien ?

Monique :
En effet, beaucoup de choses ont changé depuis le début de la crise sanitaire. J’ai passé 2 mois en télétravail à 100%, encouragé par mon employeur qui était au courant de ma situation. Les seules sorties que je pouvais m’octroyer étaient mes séances de radiothérapie. Alors comme le plus souvent j’étais à la maison et que je venais d’intégrer l’étude DISCO, nous en avons profité avec mon mari, pour marcher très régulièrement. Il est important pour moi de faire partie de cette étude car je souhaite vivement me prendre en main et ne rien lâcher pendant ce traitement.

Vous avez réalisé des ateliers d’Éducation Thérapeutique en Activité Physique Adaptée (APA) pendant la période de COVID-19… Comment avez-vous reçu cette nouvelle organisation et ce suivi à distance ? 

Monique :
J’ai été agréablement surprise car je me demandais justement comment les ateliers thérapeutiques allaient bien pouvoir continuer en pleine période de crise sanitaire. Alors lorsque les enseignants en APA nous ont contacté pour nous proposer une nouvelle organisation à distance, j’ai tout de suite été enthousiaste. Pendant plus de 2 mois (et nous continuons à fonctionner de cette manière aujourd’hui), nous avons utilisé le logiciel de visioconférence "Zoom" pour réaliser les ateliers. 
A l’heure actuelle, j’ai réalisé 2 ateliers :

- Un en tête à tête avec l’enseignant car les autres patientes n’étaient pas disponibles à ce créneau horaire ;
- Et un second atelier où nous étions 3 patientes, c’était très sympa !
 

Amélie, enseignante en APA - Réalisation d'un atelier en visioconférence

"C’est agréable de sentir que nous ne sommes pas seul(e)s face à cette maladie et que nous continuons à être accompagné(e)s quelle que soit la situation."

Comment se sont déroulés ces ateliers ?
Monique :
Les ateliers durent généralement 1h30 et sont organisés dans un premier temps, sous forme de jeux questions/réponses avec également, une présentation PowerPoint que le professionnel nous partage à l’écran via le logiciel de visioconférence. Cette première étape de l’atelier nous permet de faire un point sur nos connaissances, sur ce que nous savons aujourd’hui de l’Activité Physique Adaptée ainsi que sur ses bienfaits dans le cadre de notre traitement. Également, au milieu de l’atelier, nous avons une petite séance physique afin de ressentir, de manière concrète, les bénéfices de cette activité. Enfin, à l’issu de ces 2 ateliers pédagogiques, nous effectuons un bilan lors duquel, nous recevons un document intégrant des conseils pour garder la forme. Le fait de toutes nous voir et de pratiquer en simultané les différents exercices, nous a beaucoup motivées et libérées. J’ai trouvé ce nouveau fonctionnement très sympathique mais aussi très vivant et bienveillant. Tout s’est très bien déroulé et nous sommes toutes globalement satisfaites de ce suivi à distance. C’est agréable de sentir que nous ne sommes pas seul(e)s face à cette maladie et que nous continuons à être accompagné(e)s quelle que soit la situation !

Finalement, qu’est-ce que vous retenez de cette nouvelle organisation ?
Monique :
Je retiens le fait que l’ensemble du personnel du Centre Léon Bérard est resté disponible tout au long de cette période inédite. Ils n’ont jamais rien lâché et nous ont toujours accompagnés, quelle que soit la situation et les changements que cette crise sanitaire ait pu engendrer dans nos vies ces derniers mois. C’est rassurant. Ils ont de suite repris contact avec nous afin de nous proposer des alternatives et ont tous été là pour moi : un grand merci à eux !

  • APA-site-web
    20 mar

    Des exercices d'activité physique adaptée pour vous accompagner !

    Pour garder la forme chez soi et en toute sécurité, nous vous proposons différents exercices illustrés en collaboration avec nos experts enseignants en Activité Physique Adaptée, pour nos patients atteints d'un cancer mais également leurs proches.

    Lire l'article