Cancer et Art-Thérapie : 3 questions à Marie Aude, Art Thérapeute

art et cancer

L’art-thérapie fait aujourd'hui partie intégrante des thérapies complémentaires proposées aux patients suivis pour un cancer au Centre Léon Bérard . Le but ? Être dans une expression de soi artistique dans une visée thérapeutique et humaine : écriture, calligraphie, arts plastiques, musique, dessin, peinture… les outils sont très variés. Rencontre avec Marie Aude, art-thérapeute au CLB depuis 3 ans.

En quoi consiste l’art-thérapie ? Et plus précisément en cancérologie ?


M.A : L’art-thérapie est une pratique d’accompagnement de la personne qui met en mouvement chez cette dernière, un processus créatif. L’idée est que le patient se décentre peu à peu de sa maladie en lui proposant une expression de soi libre, poétique et créative.

Aujourd’hui je propose aux patients d’être dans l’expérience de la création en les mettant peu à peu dans une posture de « créateurs » et en tentant d’approcher le plaisir et la découverte. La plupart du temps, les patients se laissent surprendre par l’émergence d’une forme personnelle. L’apport de l’art en cancérologie est important et je suis touchée qu’aujourd’hui certains oncologues y soient sensibles. 

« C’est également une manière de s’éloigner et de décoller un peu de la maladie, peut-être pour y revenir après mais en ayant été dans une sorte de transformation pendant quelques instants. »

art et cancer

Comment se déroulent les séances d’art-thérapie au CLB ?

M.A :  Tout d’abord, le personnel soignant (infirmières, médecins ou équipes soignantes), m’indique en amont, le patient que je dois suivre. Lorsque j’entre dans sa chambre, je lui propose un voyage artistique pouvant prendre différentes formes et pouvant durer parfois jusqu’à 1h30. Je dispose de plusieurs outils dans ma mallette mais généralement, je me saisis de ce que je ressens de la personne afin de favoriser son élan créateur. Afin d’entrer en contact avec le patient, je lui propose donc dans un premier temps, une lecture. C’est une façon de se rencontrer, de poser des mots qui ne sont ni les miens, ni les leurs. C’est également une manière de s’éloigner et de décoller un peu de la maladie, peut-être pour y revenir après mais en ayant été dans une sorte de transformation pendant quelques instants. Dans un second temps, nous pouvons discuter de ce texte, si le patient le souhaite. Un imaginaire se met alors en route et le patient se remémore des souvenirs à travers un personnage fictif, une situation. 


Durant cette séance, je propose 2 activités :

  • Un atelier d’écriture : je commence par lire au patient quelques petits textes poétiques et très accessibles pouvant être un élément déclencheur de son imaginaire. Il en choisit un (ou deux) et commence à imaginer et à voir des choses très personnelles. Il se construit des images et se créer une forme d’autoportrait : c’est un moment totalement libre et humain. L'écriture ou le dessin réalisé peuvent servir de lien entre le patient et sa famille et entre le patient et l'équipe médicale. Ensuite, je retranscris son texte sur mon ordinateur et je le mets en page. Je l’envoie ensuite dans le service et cet écrit lui est remis dès le lendemain matin sous enveloppe, comme s’il recevait un courrier de lui-même. 
  • Un atelier art-plastique : c’est une expérience avec les formes, les couleurs, les matières. Il y a beaucoup d’aquarelle mais également de l’acrylique, du pastel, du modelage… Parfois, les personnes atteintes par la maladie ont besoin de se renvoyer à elles-mêmes, quelque chose qui leur plaît, quelque chose de valorisant. C’est une manière de retravailler sur la maladie, de la poser autrement, de la transfigurer et de la regarder d’une autre façon pendant un temps. 


 

« Je décide de mettre la douleur de côté pour m’inscrire pleinement dans ce moment d’écriture, de mise en forme esthétique de mon texte. » 

- Paroles d'une patiente suivie au CLB -

art et cancer
art et cancer
art et cancer
art et cancer
art et cancer
art et cancer
art et cancer

Qu’est-ce que l’art-thérapie apporte aux patients atteints de cancer ?

M.A : Certaines douleurs chez les patients peuvent s’éloigner lors de cette activité créative. Par exemple, il est arrivé qu’une personne très essoufflée, pouvant peu parler, puisse se « libérer » grâce à l’art et à la création. Les émotions positives ressenties pendant cette séance prennent le dessus. L’art est une source d’étonnement et de découverte de soi qui permet aux patients d’exprimer leurs émotions. Une patiente m’a dit un jour : « Je décide de mettre la douleur de côté pour m’inscrire pleinement dans ce moment d’écriture, de mise en forme esthétique de mon texte ». Certains s’emparent de la matière comme si celle-ci était source de vie, de force et d’énergie dans le but de combattre la maladie. L’art thérapie va donc permettre de continuer à être ancré dans l’existence et de garder espoir. Ce moment peut également aider les patients à transmettre leurs sentiments sur le cancer et comprendre le traitement qui leur est proposé.

Les ateliers & soins de support proposés au Centre Léon Bérard

Depuis avril 2018, l'art-thérapeute Marie-Aude, travaille avec des patients hospitalisés dans l'unité 3C du Centre Léon Bérard, les mardis et jeudis après-midi. Ces ateliers individuels s'inscrivent aujourd'hui dans un panel d'activités et de soins proposés aux patients suivis au CLB comme : 

- L'Activité Physique Adaptée (APA)

- Confort & Bien-être

- Éducation thérapeutique (ETAPP)

- Espace pour s'informer et rencontrer (ERI)

- Accompagnement social

- Kinésithérapie

- Nutrition

Et encore bien d'autres soins de support.

Ces différents ateliers et soins visent à garantir la meilleure qualité de vie possible pour les personnes atteintes de cancer, sur les plans physique, psychologique et social.