Centre de médecine nucléaire LUMEN

Le Centre LUMEN, créé dans le cadre du Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Lyon Cancérologie Universitaire (LCU), regroupe le Département de médecine nucléaire du Centre Léon Bérard et le service de médecine nucléaire de l’Hôpital Edouard Herriot.


Situé dans le bâtiment des soins ambulatoires du Centre Léon Bérard (Lyon 8e), il bénéficie d’une entrée dédiée située au 15 rue Gabriel Sarrazin.

Le Centre de médecine nucléaire LUMEN est l’un des plus importants de France, avec un plateau technique composé de :
- 2 caméras TEP (ou TEP scan)
- 3 gamma caméras (dont 2 couplées à un scanner)

Certification

 

 

Le Centre LUMEN a reçu l'accréditation « EARL – PET center of excellence » par la Société Européenne de médecine nucléaire (EANM) pour ces 2 caméras TEP.
Accès au site des centres accrédités : cliquez ici

A découvrir : une vidéo tournée au LUMEN au Centre Léon Bérard présentant l'accréditation EARL PET/CT


Examens diagnostiques

Le principe général des examens scintigraphiques est l’injection à l’état de traces d’un produit participant au fonctionnement de l’organisme. Ce produit est porteur d’une faible dose de radioactivité afin de permettre sa détection externe et le suivi de sa distribution dans le corps. Il est en général rapidement éliminé de l’organisme, le plus souvent par voie urinaire. Ce sont des examens non douloureux, peu contraignants mais par essence assez longs.
 

Scintigraphies conventionnelles

Ce sont essentiellement les scintigraphies osseuses, utilisées dans le suivi de nombreux cancers, les scintigraphies thyroïdiennes, utilisées dans le diagnostic de pathologies thyroïdiennes bénignes ou malignes, la fraction d’éjection ventriculaire isotopique pour surveiller la tolérance cardiaque aux différents traitements et la recherche peropératoire de ganglion sentinelle.
Le CLB réalise également des examens scintigraphiques plus rares tels que scintigraphies MIBG ou Octreoscan, destinées à étudier certains cancers très spécifiques.

 
Scintigraphie TEP-TDM au FDG (« petscan »)

Technique de diffusion récente, elle associe un examen scintigraphique à un examen scanner radiologique classique pour fournir des images fusionnées donnant à la fois des informations anatomiques et sur l’activité des tumeurs. Elle est utilisée pour le diagnostic initial, l’évaluation de la réponse au traitement, le suivi d’un nombre croissant de cancers et le ciblage de la radiothérapie. Le Centre Léon Bérard possède actuellement l’une des trois machines de ce type installées à Lyon.



 

 
Traitements isotopiques

Une forte dose de radioactivité peut compléter le traitement des cancers thyroïdiens et ou parfois même suffire au traitement de certaines pathologies bénignes de la thyroïde. Le même principe peut être utilisé pour soulager certaines métastases osseuses douloureuses.
Ces traitements sont, selon les cas, pris par la bouche, injectés ou administrés localement en association avec l’unité de radiologie interventionnelle.
Pour protéger les proches du patient et l’environnement, des mesures d’isolement de quelques jours dans des chambres spécialisées sont souvent associées à ces traitements.
 

 
En chiffres

10 médecins spécialistes
1 cadre de santé
12 manipulateurs en électroradiologie
7 assistantes médicales
1 physicien médical
3 radio-pharmacien
 

Les praticiens du Centre Léon Bérard interviennent également dans le cadre du Groupement d'intérêt économique GIE Lyon Nord, sur le site de l'Infirmerie Protestante à Caluire. Plus d'information en cliquant sur ce lien : www.medecine-nucleaire-lyon.fr

 

 

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort