AURAGEN, un projet de séquençage des génomes porté par les acteurs de la région

France Génomique 2025 : Le séquençage pour tous en Auvergne Rhône-Alpes

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, vient d’annoncer les résultats de l’appel à projets France Génomique 2025, un appel à projets national de financement de 2 premières plateformes génomiques à visée diagnostique et de suivi thérapeutique.


Deux dossiers ont été retenus parmi lesquels AURAGEN, le projet porté par un consortium d’hôpitaux, universités et un industriel de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Le Centre Léon Bérard est un des acteurs majeurs de ce projet et son directeur général, le Pr Jean-Yves Blay en est le responsable scientifique.

« Le consortium se réjouit que ce projet ait reçu l’aval de l’Etat. C’est pour  Auvergne Rhône-Alpes et ses 7,8 millions d’habitants, et plus largement pour les patients en France une opportunité extraordinaire d’accéder à la médecine de précision et à la révolution génomique », ont déclaré les Professeurs Jean-Yves Blay et Damien Sanlaville, respectivement responsable scientifique du projet et de la plateforme de séquençage.

 

AURAGEN est porté par un Consortium, composé d’un Groupement de coopération sanitaire (GCS AURAGEN) qui rassemble les 4 Centres Hospitalo-Universitaires de la grande région (CHU de Clermont-Ferrand, CHU Grenoble Alpes, Hospices Civils de Lyon et CHU de Saint-Etienne), les 2 Centres de lutte contre le cancer, le Centre Jean Perrin (Clermont-Ferrand) et le Centre Léon Bérard (Lyon), et l’Institut de Cancérologie de la Loire Lucien-Neuwirth.
Outre le GCS et ses institutions, le consortium rassemble l'Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université de Grenoble-Alpes, l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, l’Université de Clermont Auvergne ainsi que l’Ecole des Mines de Saint Etienne et la Fondation Synergie Lyon Cancer. Un partenaire industriel, le laboratoire Eurofins Biomnis, leader européen de la biologie médicale spécialisée, complète le consortium.

Décryptage d'ADN, séquençage génomique : de quoi s'agit-il ?

Le séquençage génomique haut débit permet d'observer les variations génétiques qui peuvent être à l'origine des cancers ou d'autres maladies rares. AURAGEN permettra ainsi d'explorer les gènes de plus de 21 000 patients sur 4 ans, la première année du projet étant consacrée à sa mise en place. Il s'agit d'une lecture de l'ensemble du matériel génétique d'un individu (son code génétique) : on peut ainsi parler de décryptage d'ADN, pouvant mener vers une pratique médicale personnalisée.

Ce programme concerne principalement les patients atteints de cancer pour lesquels de nouvelles stratégies thérapeutiques et notamment les thérapies ciblées peuvent être proposées en fonction des variations identifiées.

Les analyses seront prescrites par les médecins des établissements de santé du consortium, traitées sur le site de l’Hôpital Edouard Herriot avec un test d’Eurofins-Biomnis. Les résultats pourront être donnés en une quinzaine de jours.

 


Les données issues de ces analyses seront par ailleurs traitées, conservées et analysées grâce à la puissance des calculateurs grenoblois et à la plateforme de bio-informatique du Centre Léon Berard (équipement Fondation Synergie Lyon Cancer).

 

Outre l'aide au diagnostic et au traitement, ces décryptages d'ADN permettront de faire progresser nos connaissances en identifiant de nouvelles variations pouvant déboucher sur de nouveaux protocoles de soins et tests diagnostiques.

Enfin, au plan des Sciences humaines et sociales, les questions éthiques et les impacts économiques de ces techniques seront également analysés.

Pour plus d'informations, vous pouvez lire le communiqué de presse en cliquant ici. 
En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort