La prévention des tumeurs gynécologiques

Primaire

La prévention des cancers par intervention sur leurs causes est appelée "prévention primaire" par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La prévention primaire du cancer consiste à éviter l'exposition à un agent cancérogène : tabac, alcool, soleil, facteurs professionnels et environnementaux…

Secondaire

Des règles d’hygiène de vie et de diététique sont importantes à respecter pour éviter la rechute ou la survenue d’un autre cancer. Concernant les cancers de l’ovaire, il n’y a pas de prévention spécifique, car on ne connaît par de facteurs de risque à l’exception de la mutation des gènes BRCA1 et BRCA2.
Concernant les cancers du col de l'utérus, ils sont en général dus à une infection par le virus : le virus papillome humain (VPH). Il existe une vaccination préventive destinée aux jeunes filles et luttant contre certains types de VPH, mais elle ne se substitue pas au dépistage par frottis. Elle constitue cependant un moyen complémentaire d’agir face au cancer du col de l’utérus.
Concernant les cancers de l’endomètre, les principaux facteurs de risque sont l’obésité, le diabète et le traitement par tamoxifène.

En savoir plus 

Consultez le site de l'Institut national du cancer (INCa) : cliquez ici

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort