[Hôpital/Recherche] Le Centre Léon Bérard pilote le Réseau européen de référence sur les cancers rares de l'adulte.

Le Centre Léon Bérard a été retenu pour coordonner le Réseau de référence européen sur les cancers solides rares de l’adulte (ERN-EURACAN). Le lancement officiel du réseau a eu lieu à Lyon les 21 et 22 avril 2017. Le Pr Jean-Yves Blay, Directeur Général du CLB a notamment présenté les objectifs d'EURACAN aux représentants des 66 centres experts européens (hôpitaux et centres de soins) intégrés au réseau.
 

Chaque année, 541 000 nouveaux cas de tumeurs solides rares sont diagnostiqués en Europe (22% de tous les diagnostics de cancers). Ces cancers rares sont multiples et touchent de nombreuses localisations : sarcomes, tumeurs gynécologiques, urologiques, ORL, cérébrales, endocrines… Ils sont aussi, globalement, de plus mauvais pronostic car moins connus, avec un diagnostic plus difficile et souvent posé tardivement. 

Pour répondre aux exigences des patients européens qui souhaitent améliorer leur accès aux soins et pour mieux diffuser les expertises détenues par de grands centres européens, l’Europe a souhaité mettre en place des réseaux de référence pour les maladies et cancers rares, les ERNs (European Reference Networks), et lancé il y a un an un appel à candidatures. 23 réseaux ont été officialisés mi-décembre 2016 parmi lesquels EURACAN, dédié aux cancers solides rares de l’adulte et piloté par le Centre Léon Bérard
 

Les objectifs principaux de ce réseau sont les suivants :

  • Améliorer le diagnostic et l’accès rapide aux soins innovants pour tous les patients européens, 
  • Développer les coopérations entre les meilleurs spécialistes d’Europe 
  • Faire avancer la recherche sur les cancers rares

 « L’objectif est de mettre en place un réseau de centres cliniques à forte vocation de recherche multidisciplinaire afin d’homogénéiser et de concrètement améliorer la qualité des soins pour ces patients et de leur assurer un accès optimisé à l’innovation dans ce domaine à travers tous les états membres de l’Union Européenne. Cela va impliquer une augmentation du nombre de patients européens pris en charge au Centre Léon Bérard notamment pour les sarcomes et tumeurs rares gynécologiques, le plus souvent dans le cadre d’essais thérapeutiques », explique le Pr Jean-Yves Blay, directeur général du Centre Léon Bérard et pilote du nouveau réseau. 

Représentants des 66 centres experts européens intégrés au réseau EURACAN, accompagné du Pr Jean-Yves Blay

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort