Essais cliniques - Cancers hématologiques

Essais de phase précoce

Les essais de phase I sont réalisés sur un petit nombre de patients répondant à des critères précis (âge, type de cancer, stade de la tumeur, autres traitements en cours…) et permettent d’étudier la tolérance du traitement chez l’homme. Ces essais de phase précoce ne peuvent être réalisés que dans des établissements agréés et expérimentés comme le Centre Léon Bérard. Un service dédié aux essais de phase précoce Le CLB fait partie des 16 centres français labellisés par l’Institut national du Cancer en tant que « Centre Labellisé INCa de Phase Précoce (CLIP2) » afin de faciliter l’accès aux molécules innovantes dans le traitement des cancers. Les essais de phase précoce demandent une participation plus intensive des patients que les essais de phase III, car les prélèvements sont nombreux (prise de sang, biopsies). Au CLB, un service dédié aux phases précoces a été créé, le Rez-de-chaussée B Nord, pour faciliter le travail de l’équipe de recherche sans perturber l’activité clinique de l’hôpital.

En hématologie, les études de phase précoce sont axées sur le myélome, les pathologies lymphoïdes et les modulateurs épigénétiques. Au quotidien, les infirmières travaillent en collaboration étroite avec les ARC et les techniciens. « Ma journée type consiste à recevoir les patients, réaliser les prélèvements, relever les constantes, administrer les traitement et faire le suivi », explique Mme Pretet. Les études durent en moyenne 2 à 3 mois (jusqu’à un an) et nécessitent une présence quasi hebdomadaire des patients.