Cancer du testicule

Les cancers du testicule ou tumeurs germinales sont des tumeurs rares qui touchent 2000 hommes par an en France. C’est le cancer le plus fréquent chez l’homme jeune (15 à 45 ans). Dans la moitié des cas, cette tumeur est diagnostiquée à un stade localisé et le taux de guérison enregistré est très important.
Les cancers du testicule sont de 2 types :
Les tumeurs germinales : séminomateuses ou non séminomateuses.
Les tumeurs non germinales non germinales concernent moins de 5% des malades

Facteurs de risque

Le principal facteur de risque reconnu est la présence d’une ectopie testiculaire (testicule non descendu) dans l’enfance.
Le cancer est en général découvert fortuitement soit suite à une augmentation du volume d’un testicule soit au décours d’examens faits pour un bilan d’infertilité.

Diagnostic

Le diagnostic repose sur l’examen clinique. L'échographie testiculaire confirmera la présence d’un syndrome tumoral intra testiculaire. Un dosage dans le sang des marqueurs tumoraux αFP (d'alpha-foeto-protéine), hCG totale (hormone chorionique gonadotrope) et LDH (enzyme : lactate déshydrogénase (LDH) ou déshydrogénase lactique).
La prise en charge initiale est en général assurée par un urologue, qui réalise une orchidectomie * (ablation d'un testicule) par voie inguinale*. La mise en place d’une prothèse sera discutée avec le chirurgien. Un scanner thoraco-abdomino-pelvien (scanner TAP) permettra de connaître le degré d’extension de la maladie.
Avant les traitements, une conservation de spermatozoïdes peut être envisagée. Cette opération est effectuée au Centre d'Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS) et nécessite la réalisation de sérologie virales.

Les traitements

Le Centre Léon Bérard est spécialisé dans la prise en charge globale des tumeurs germinales quelles soient localisés ou métastatiques.
Différentes thérapeutiques pourront vous être proposées selon le résultat des différents examens et l’histologie réalisée par un anatomopathologiste. Les différentes stratégies thérapeutiques seront discutées avec vous afin de prendre la meilleure décision dans votre situation. D’autre part les dossiers sont discutés en Réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) au cours de laquelle plusieurs professionnels de santé étudient le dossier de chaque patient.
En cas de forme métastatique et en fonction des résultats de l’examen histologique, une chimiothérapie vous sera proposée au Centre Léon Bérard.
Dans certaines tumeurs séminomateuses (aussi appelées séminomes), une radiothérapie pourra être prescrite. Ce traitement peut être réalisé au Centre Léon Bérard, au sein du Département de radiothérapie.
La chirurgie peut également être pratiquée au Centre Léon Bérard en cas de masse résiduelle.

Dans les formes les plus graves de la maladie ou en cas de rechute, l’inclusion dans un essai thérapeutique pourra être proposée afin d’augmenter les chances de guérison.

Surveillance

La période qui suit la fin des traitements fait l’objet d’une surveillance attentive et prolongée en lien avec le médecin traitant durant les 10 premières années.
La surveillance consiste en une consultation complétée selon les cas par des examens (dosage des marqueurs, examen clinique, scanner thoraco-abdomino-pelvien). Ces examens et leur rythme sont adaptés à votre situation et sont assurés par votre médecin au Centre Léon Bérard et votre urologue.


Contacts

Dr Aude Fléchon oncologue médicale
Département de radiothérapie
 

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort