Prise en charge du cancer de l'estomac au Centre Léon Bérard

L’incidence du cancer de l'estomac le situe au 5e rang des cancers en France (9 000 cas par an). L’âge moyen de survenue est de 70 ans, Ce cancer touche plus particulièrement les hommes. L'incidence de ce cancer est cependant en diminution constante depuis vingt ans mis à part pour le cancer du cardia (tumeur maligne de la jonction oeso-gastrique) qui semble survenir chez des sujets plus jeunes. Les principaux facteurs de risques sont les inflammations de l'estomac (gastrites) dont l'infection à Helicobacter pylori.

Prévention

La prévention des cancers par intervention sur leurs causes est appelée "prévention primaire" par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La prévention primaire du cancer consiste à éviter l'exposition à un agent cancérogène. Pour les cancers de l’estomac, les principaux facteurs de risques sont l’alimentation, les infections à Helicobacter pylori, les maladies prédisposantes (Biermer, Ménétrier), les antécédents de gastrectomie et le tabac.

Dépistage

Il n’existe pas de dépistage de masse pour la prévention et le diagnostic précoce des cancers de l’estomac. Les symptômes pouvant laisser croire à un cancer de l’estomac ne sont pas spécifiques, mais peuvent être :
- un syndrome ulcéreux
- un syndrome dyspeptique
- une anorexie
- une complication hémorragique
- une perforation
- une altération de l'état général
- une anémie
- une phlébite
- une métastase (hépatique, ganglionnaire, pulmonaire...).

Consultation d’oncogénétique
Il existe de très rares cas de prédispositions héréditaires aux cancers gastriques (syndrome HNPCC, polypose adénomateuse rectocolique familiale, Syndrome de Peutz-Jeghers, polypose juvénile, cancers gastriques diffus héréditaires dû à la mutation du gène de la E cadhérine). Le Centre Léon Bérard propose une consultation d’oncogénétique permettant d’identifier et de proposer un suivi aux familles à risque.

Diagnostic

Pour établir le diagnostic, une gastroscopie (possible au Centre Léon Bérard, par une équipe spécialisée) sera nécessaire. Au cours de cet examen, pratiqué sous anesthésie locale ou générale, une biopsie est réalisée. Elle permettra au médecin anatomopathologiste de réaliser un examen histologique pour caractériser le type de la tumeur.
Dans 20% des cas, les cancers gastriques surexpriment HER2 (une protéine surexprimée dans certains cancers notamment le cancer du sein). Un examen de biologie moléculaire pourra donc vous être prescrit. Il sera réalisé à partir d’un échantillon de la tumeur. Le Centre Léon Bérard est un des rares hôpitaux français à disposer d’une plateforme de biologie moléculaire à visée diagnostique.

Un bilan d’extension, pour observer l’étendue de la maladie, nécessitera un scanner thoraco-abdomino-pelvien, une écho-endoscopie si la tumeur est localisée (cet examen n’est pas réalisé au CLB) et éventuellement un Pet Scan.
Un bilan d’opérabilité est fait en cas de chirurgie.

Traitements

Le traitement du cancer de l’estomac est discuté et décidé lors de la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) du Centre Léon Bérard. Les traitements vont dépendre de son stade, de l’état général et de la localisation de la tumeur. Le principal traitement pour une tumeur localisée est la chirurgie, généralement réalisée après une chimiothérapie préalable. L’exérèse chirurgicale consistera en gastrectomie partielle si possible ou totale, si nécessaire, avec un curage ganglionnaire.
L’équipe de chirurgie du Centre Léon Bérard pratique des chirurgie complexes et est donc plus particulièrement spécialisée dans le traitement des stades avancés des cancers gastriques, qui touchent souvent d’autres organes, tels la rate, le pancréas voire le côlon. Ces chirurgies complexes sont décidées en réunion de concertation pluridisciplinaire et nécessite un bilan d’opérabilité tenant compte de l’état général du patient.
Dans les tumeurs métastatiques, une chimiothérapie est prescrite. Elle pourra selon les cas être associée à une thérapie ciblée (tumeur HER2 positive).

Les soins de support

Ils sont indispensables notamment pour adapter l’alimentation. Dans certains cas, une nutrition parentérale sera nécessaire. Ce suivi est pris en charge par l’équipe des diététiciennes du Département des soins de support du patient en oncologie.

Essais cliniques en cours au CLB

Estomac A randomized, open-label, multi-center phase II study to compare AUY922 with docetaxel or irinotecan in adult patients with advanced gastric cancer, who have progressed after one line of chemotherapy - Dr Christelle de la Fouchardière.

CHIP/ La peritonectomie avec chimio hyperthermie intra péritonéale est une procédure réservée. Elle a des indications très particulières chez des patients en bon état général et réservée à des centres experts donc le CLB.

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
eskisehir escort balikesir escort