Les tumeurs gynécologiques  prises en charge au Centre Léon Bérard

Le cancer de l’endomètre (corps de l’utérus) est le cancer gynécologique le plus fréquent en France, avec 4 500 nouveaux cas estimés en 2010. Ce cancer survient généralement après la ménopause. Il se développe à partir de la muqueuse, ou endomètre, qui tapisse l'intérieur de l'utérus.

Les cancers du col de l'utérus représentent environ 3000 nouveaux cas chaque année en France. Ce cancer est responsable de 1000 décès annuel.

Le cancer de l’ovaire est un cancer féminin rare qui présente 4000 nouveaux cas par an et 3000 décès par an. 75% de ces tumeurs sont diagnostiquées à un stade avancé. Les tumeurs de l’ovaire peuvent être épithéliales (80 à 87 % des tumeurs malignes de l'ovaire), ou plus rarement germinales, et des tumeurs des cordons sexuels et du mésenchyme.

Le Centre Léon Bérard coordonne, avec l’Institut Gustave Roussy et l'Hôtel Dieu (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris), le Centre national de référence des cancers rares de l’ovaire (soutien et labellisation par l’Institut national du cancer).

 

En savoir plus


Consulter le guide de l'Institut national du cancer (INCa) sur les Cancers de l'ovaire - affection longue durée

Accès au site des Centres experts des tumeurs malignes rares en gynécologie : www.ovaire-rare.org   

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort