La chimiothérapie

La chimiothérapie fait partie de l’arsenal thérapeutique à disposition des patients atteints d’un cancer.

Il s’agit d’un traitement médicamenteux qui agit sur l’ensemble du corps, s’attaquant à toutes les cellules cancéreuses, même celles qui n’avaient pas été détectées lors des examens d’imagerie.

Le médecin propose une chimiothérapie dans 3 situations fréquentes :

  • avant une chirurgie, il s’agit d’une chimiothérapie néoadjuvante. Elle a pour but de diminuer la taille de la tumeur et de faciliter l’opération. Elle a également pour objectif de diminuer les risques de récidive du cancer.
  • après la chirurgie, tumorectomie ou mastectomie, c’est-à-dire lorsque le chirurgien a enlevé toutes les cellules cancéreuses visibles. Il s’agit d’une chimiothérapie adjuvante ou de sécurité. La chimiothérapie complète alors la chirurgie.
  • pour traiter des métastases, c’est-à-dire des cellules cancéreuses qui se sont propagées dans d’autres parties du corps. Il s’agit d’une chimiothérapie métastatique.

 


Dans cette vidéo, nous vous expliquons le parcours de soin d'un patient bénéficiant d'un traitement par chimiothérapie.

 

Le choix des traitements est défini en concertation avec le patient sur la base de l’avis rendu par un groupement de professionnels lors d’une réunion de concertation pluridisciplinaire dite RCP. Un Programme Personnalisé de Soins (PPS) est alors proposé.

Ce programme de soins est surveillé par l’oncologue médical lors des consultations et peut être modifié à tout moment si l’efficacité n’est pas celle attendue ou si les effets secondaires sont trop importants. Le médecin pourra proposer un nouveau dosage, une autre molécule de chimiothérapie, changer la périodicité ou la longueur du traitement. Concernant l’administration de la chimiothérapie, elle peut être faite par injection dans la veine (en intraveineuse), par injection dans le muscle ou sous-cutanée ou encore par voie orale (per os). Lorsque la chimiothérapie est faite en intraveineuse, le médecin peut vous proposer une pose de cathéters (simple ou chambre implantable) qui permettra de moins solliciter les veines de votre bras.

Le saviez-vous ?

Au Centre Léon Bérard, depuis 2010 dans le cadre d’une expérimentation et depuis 2013 grâce à une délégation de compétences autorisée par l’Agence régionale de santé, les infirmiers de l’Unité d’accès vasculaire du Département d’anesthésie réanimation posent les voies veineuses. En 2015, plus de 2600 poses ont été réalisées.

La Pharmacie hospitalière du Centre Léon Bérard dans le cadre de son Unité de préparation des cytotoxiques (chimiothérapies), prépare directement sur place l les chimiothérapies proposées aux patients.

L’établissement dispose d’une des plus grosses unités de production française : en 2015, 72 358 chimiothérapies ont été préparées, directement dans l’établissement. L’expertise des pharmaciens et préparateurs du Centre Léon Bérard est reconnue et ces derniers assurent même des formations spécifiques de préparation aux cytotoxiques.

En poursuivant votre navigation sur le site web du Centre Léon Bérard, vous acceptez l’utilisation de cookies utiles pour nos statistiques - Fermer
cliquez-ici
eskisehir escort balikesir escort